Sarah et Julien ont disparu mystérieusement à la frontière espagnole

  • A
  • A
Sarah et Julien ont disparu mystérieusement à la frontière espagnole
@ Capture Facebook
Partagez sur :

Une enquête pour disparition inquiétante a été ouverte pour retrouver deux jeunes Français étudiants en Espagne, partis vendredi de Saragosse en voiture.

Où sont passés Sarah et Julien ? Une enquête pour disparition inquiétante a été ouverte par le parquet de Pau pour retrouver ces deux jeunes Français étudiants à Saragosse, en Espagne.  Tous deux ont quitté l'Espagne en voiture vendredi pour rejoindre leur domicile dans le Béarn. Ils n'avaient toujours pas donné signe de vie mardi et un appel à témoins a été lancé par la gendarmerie des Pyrénées-Atlantiques





Un dernier coups de fil vendredi. "La jeune fille, Sarah Mazerolles, âgée de 21 ans, a téléphoné vendredi vers 18 heures à sa mère pour lui indiquer qu'elle partait avec Julien Perez-Piguet, un autre étudiant béarnais âgé de 22 ans", a indiqué le commissaire Thierry Alende, de la Sûreté départementale du commissariat de Pau. Les deux étudiants voyageaient ensemble à bord de la Peugeot 206 blanche du jeune homme, originaire de Pau. Les deux jeunes suivent des cours de kinésithérapie à l'Université de Saragosse.

Selon 20 Minutes, la dernière trace du duo remonte à 20h30. Le portable de la jeune femme a en effet activé un relais téléphonique situé à Confranc, une commune espagnole située peu avant la frontière.

Le portable géolocalisé près de la frontière. Selon 20 Minutes, la dernière trace du duo remonte à 20h30. Le portable de la jeune femme a activé un relais téléphonique situé à Confranc, une commune espagnole située peu avant la frontière.  Ainsi, pour les enquêteurs, Sarah et Julien n'auraient pas eu le temps d'entrer en France. "Pour nous, les deux étudiants n’ont pas franchi la frontière espagnole. Plusieurs éléments techniques nous permettent de le penser, mais ils doivent encore être vérifiés", explique le commissaire Alende à l'édition bordelaise du quotidien gratuit.  

"Tout reste possible". Le Peloton de la gendarmerie d'Oloron, dans les Pyrénées-Atlantiques, a fouillé les versants escarpés depuis le col du Somport, côté français mais "les recherches n'ont rien donné". Celles menées de l'autre côté de la frontière, en Aragon, par la Guardia civil espagnole, dans le cadre d'une entraide internationale demandée par le parquet de Pau, sont elles aussi restées vaines. Les enquêteurs visionnent également les vidéos des caméras du tunnel de Somport, rien n'indiquant pour l'instant que la voiture dans laquelle ils circulaient l'avait bien franchi.

"La thèse la plus probable, au départ, est celle de l’accident, mais nous n’avons pas trouvé le véhicule, ni aucun élément allant dans ce sens, du coup tout reste possible" confie encore le commissaire Alende à 20 Minutes.

>>  Toute personne ayant des renseignements sur cette disparition peut appeler la gendarmerie au 05.59.82.40.00 ou la police au 05 59 98 22 22.