Deux contrôleurs SNCF agressés à Menton

  • A
  • A
Deux contrôleurs SNCF agressés à Menton
Un controleur SNCF (photo d'illustration)@ MAXPPP
Partagez sur :

Les contrôleurs ont faire valoir un droit de retrait qui a entraîné de fortes perturbations du trafic en région Paca.

Le contrôle SNCF a dégénéré. Deux agents de la SNCF ont été agressés par plusieurs jeunes usagers, vendredi, lors d'un contrôle de billets sur un TER Nice-Vintimille. Ces faits ont conduit les contrôleurs à faire valoir un droit de retrait ayant entraîné de fortes perturbations du trafic en région Paca, a-t-on appris de sources concordantes.

Dix jours d'ITT pour l'un des contrôleurs. Selon la police, les deux contrôleurs qui se trouvaient dans le TER à l'approche de la gare de Menton ont été "outragés par une dizaine de jeunes gens". L'un des deux a été "blessé" durant l'altercation à un doigt et un orteil, entraînant une ITT de 10 jours. Le groupe a pris la fuite à l'arrêt du train. La CGT cheminots avait un peu plus tôt indiqué dans un communiqué que le groupe s'en était "pris violemment à deux contrôleurs SNCF dans l'exercice de leur métier, leur infligeant des blessures corporelles importantes".

"Déchaînements de haine envers les agents SNCF". Le syndicat avait également ajouté qu'en raison de cette agression "l'ensemble des contrôleurs de la région Paca avaient fait valoir leur droit de retrait". "Aujourd'hui les gares SNCF, à l'intérieur comme à l'extérieur, sont trop souvent le théâtre de violences et de déchaînements de haine envers les agents SNCF, (...) allant de l'agression verbale d'un usager mécontent, par rapport au plan de transport dégradé, à une agression physique occasionnant des blessures comme celles qu'ont subies ces agents", déplore la CGT.

La circulation de retour à la normale. A partir de 12h30, le personnel a repris le travail et la circulation des TER et TGV, stoppée pendant près de trois heures sur la Côte d'Azur et perturbée dans le reste de la région Paca, a repris progressivement. Seuls quelques retards dus à l'incident étaient encore enregistrés dans l'après-midi sur le trafic TER de la Côte d'Azur, a précisé la SNCF. La police de Menton a été chargée de l'enquête.