Descente de police à Grenoble

  • A
  • A
Descente de police à Grenoble
@ Europe 1 Fabien Thelma
Partagez sur :

Quatre habitants du quartier de La Villeneuve ont été placés en garde à vue, mercredi matin.

Une opération de police a eu lieu mercredi à l'aube dans le quartier de La Villeneuve à Grenoble, théâtre de récentes violences urbaines, après la mort du braqueur Karim Boudouda, le 16 juillet, au terme d'une course-poursuite avec la BAC et d'échanges de tirs au pied des barres d'immeubles.

Des opérations ont été menées simultanément pendant près de deux heures dans plusieurs lieux du quartier, des policiers du Raid et du GIPN pénétrant dans des immeubles gardés par des CRS. Une opération menée dans le cadre de l'information judiciaire sur le braquage du casino d'Uriage. Objectif numéro un : retrouver le complice du braqueur Karim Boudouda, toujours en fuite.

A la veille d'une visite d'Hortefeux

Quatre personnes ont été interpellées. Les gardes à vue de trois des quatre suspects âgés de 15, 19 et de 24 ans, ont été levées jeudi, "sans qu'aucune charge" n'ait été "retenue contre eux".

Les arrestations, opérées sur commission rogatoire d'une juge d'instruction, se sont déroulées dans le calme.

Brice Hortefeux est attendu jeudi à Grenoble afin de "faire le point de la situation" avec le nouveau préfet de l'Isère, l'ancien policier Eric Le Douaron et d'installer le Groupe d'Intervention régional (GIR) de l'Isère, destiné à à lutter contre l'économie souterraine dans les grandes agglomérations.