L'affaire Dupont de Ligonnès relancée par la découverte d'ossements

  • A
  • A
L'affaire Dupont de Ligonnès relancée par la découverte d'ossements
@ AFP
Partagez sur :

Des ossements ont été retrouvés dans une forêt, à quelques kilomètres de l'endroit où Xavier Dupont de Ligonnès a été aperçu pour la dernière fois, le 15 avril 2011, près de Fréjus.

L'affaire Dupont de Ligonnès va-t-il trouver son épilogue dans le Var ? Presque quatre ans jour pour jour après avoir perdu la trace de Xavier Dupont de Ligonnès, l’affaire qui porte son nom est relancée. Des ossements ont été retrouvés dans la forêt de Bagnols, à quelques kilomètres de l'endroit où Xavier Dupont de Ligonnès a été aperçu pour la dernière fois, le 15 avril 2011, à Fréjus.

Quelques jours après, les corps de sa femme et de ses quatre enfants étaient retrouvés enterrés sous la terrasse de leur domicile nantais. Le père de famille, seul manquant à cette liste macabre, est soupçonné de les avoir tués début avril 2011, avant de prendre la fuite dans le sud. La police de Nantes a donc été co-saisie de cette découverte, aux côtés des enquêteurs toulonnais.

Des ossements et des affaires. La découverte a été faite mardi par un promeneur et son chien. Ce dernier alerte alors la police de Fréjus et décrit "un camp de survie", dans une grotte de la forêt de Bagnols, à Fréjus. "Ce qui est sûr, c'est que quelqu'un vivait là", explique-t-il à Var-Matin. Sur place, les enquêteurs découvrent des ossements. Le squelette est par ailleurs incomplet, "la mâchoire a été retrouvée mais pas le crâne", a détaillé la procureure de Draguignan Danielle Drouy-Ayral.

Des vêtements, un briquet, une paire de lunettes, des chaussures, un sac de couchage, de la mousse à raser, des cartouches, un magazine de chasse datant 2010 et des pièges à animaux se trouvaient sur ce "camp de survie". Selon les informations de M6, une facture datant de 2011, aurait également été retrouvée sur les lieux. Et, plus intéressant, les enquêteurs sont tombés sur une broche chirurgicale vissée sur un os. Mais Xavier Dupont de Ligonnès "n'en avait pas, a priori", a noté la procureure. Les éléments recueillis sur place et placés sous scellés devaient être acheminés dans la soirée de mercredi pour traitement en urgence, selon une source policière.

Des analyses ADN réalisées. Aucun élément permettant d'identifier formellement Xavier Dupont de Ligonnès n'a toutefois été retrouvé sur les lieux. Néanmoins, les empreintes ADN de Xavier Dupont de Ligonnès ayant été isolées pendant l'enquête, des analyses scientifiques et médico-légales vont être réalisées. L'objectif étant de confondre l'ADN prélevé sur le squelette avec celui du suspect numéro un du quintuple meurtre. Les résultats ne devraient pas être connus avant une semaine.

"Nous n'avons aucun nom à mettre sur ces ossements. (...) Nous allons suivre toutes les pistes", a indiqué la procureure de Draguignan. Il ne s'agit "pas d'un squelette (...), ce sont des ossements avec manifestement les traces d'une vie pendant quelques semaines, quelques mois. Nous n'en savons rien actuellement. Il ne faut pas déduire de la présence du SRPJ sur les lieux qu'il s'agit de Xavier Dupont de Ligonnès", a-t-elle insisté devant la presse.

De son côté, la procureur de Nantes, en charge du dossier du quintuple assassinat, a indiqué n'avoir "aucune information" concernant cette découverte d'ossements.

Une longue enquête infructueuse. Malgré un mandat d'arrêt international lancé contre lui, Xavier Dupont de Ligonnès n'a jamais été retrouvé. Plusieurs centaines de signalements de l'homme ont été enregistrés partout en Europe, faisant l'objet de vérifications systématiques.

Au printemps 2013, des enquêteurs des polices judiciaires de Nantes et de Toulon, des gendarmes du Var et des pompiers avaient procédé à des fouilles dans le Var, notamment dans le massif des Maures, qui n'avaient rien donné. Un cadavre en état de décomposition avancée avait été découvert fin juin 2013 à Cogolin, toujours dans le Var, à une vingtaine de km de l'endroit où le suspect avait été aperçu, mais la piste Xavier Dupont de Ligonnès avait été écartée.

>> LIRE AUSSI - Nantes : la maison de Xavier Dupont de Ligonnès est vendue

>> LIRE AUSSILe mystérieux parcours du père

>> LIRE AUSSI - L'incroyable lettre de Xavier Dupont de Ligonnès