Des faux-monnayeurs démasqués en Corse

  • A
  • A
Des faux-monnayeurs démasqués en Corse
Les faux-monnayeurs écoulaient les coupures contrefaites en Corse, dans le centre de la France, sur la Côte d'Azur et dans la région Rhône-Alpes.@ MaxPPP Pierre Antoine Fournil
Partagez sur :

Un total de 13.000 euros en faux billets aurait été produit sur l'île depuis le mois d'octobre.

Un réseau de fabrication et de trafic de fausse monnaie entre la Corse et le continent a été démantelé cette semaine par les enquêteurs de la police judiciaire de Bastia. Selon les premiers éléments de l'enquête, deux hommes, âgés d'une vingtaine d'années, fabriquaient à partir d'ordinateurs des faux billets de 10 et 20 euros. Un total de 13.000 euros en faux billets aurait ainsi été produit depuis le mois d'octobre. Les faux-monnayeurs écoulaient les coupures contrefaites en Corse, dans le centre de la France, sur la Côte d'Azur et dans la région Rhône-Alpes.

"Nous sommes face à une petite bande d'escrocs organisés qui, à partir de coupures de billets de 10 euros, découpaient la bande holographique pour la coller ensuite sur des billets et profitaient de cette falsification pour fabriquer des billets", a expliqué vendredi le procureur de la République de Bastia, Dominique Alzeari, lors d'une conférence de presse. "Les vrais billets dégradés étaient échangés au guichet de la Banque de France", a ajouté le procureur, précisant que l'enquête avait débuté à la suite du signalement par la Banque de France de "la multiplication de ces échanges".

Les deux hommes ont été interpellés en début de semaine à leur domicile à Vescovato, en Haute-Corse, village situé à 25 kilomètres de Bastia. Les malfaiteurs ont reconnu les faits au cours de leur garde à vue. Mis en examen pour contrefaçon, ils ont été écroués à la prison de Borgo. La contrefaçon de billets est passible de 30 ans de prison. Les enquêteurs de la police judiciaire sont à la recherche de complices.