Des escrocs trahis par leur amour des burgers

  • A
  • A
Des escrocs trahis par leur amour des burgers
@ MAXPPP
Partagez sur :

Un père et son fils commandaient en ligne avec des cartes bancaires piratées. Mais leur manège a attiré l'attention du gérant du fast-food.

Trahis par des hamburgers. Un homme de 45 ans et son fils de 21 ans ont été interpellés début juin près de Blois, soupçonnés d'avoir multiplié les achats sur internet avec des cartes bancaires piratées. Ces escrocs ont été trahis par leur goût pour les hamburgers : c'est le gérant d'un fast-food, intrigué par leur manège qui a alerté les policiers.

Cartes bancaires falsifiées. Depuis environ six mois, le père, agent de sécurité, et le fils, sans emploi, se faisaient livrer sous de fausses identités des ordinateurs, des téléviseurs, des armes de loisirs, des cigarettes électroniques et des accessoires moto. Le tout payé grâce à des numéros de cartes bancaires étrangères qu'ils avaient réussi à récupérer sur des forums internet.

Commandes sur internet. C'est finalement leur passion pour le fast-food qui les a trahis. Il y a un mois, le père et le fils découvrent qu'ils peuvent commander hamburgers et frites sur le site d'une grande chaîne de fast-food avant d'aller récupérer leurs repas dans un des restaurants. Plusieurs menus, des dizaines de burgers et de portions de frites, pour des additions d'une centaine d'euros à chaque fois - le maximum autorisé pour les commandes en ligne.

Le gérant intrigué. Mais toutes ces commandes, effectuées sur le même compte client, avec des cartes bancaires étrangères, différentes à chaque fois, ont fini par intriguer la sécurité du fast-food. Et lorsque le père et le fils sont venus une nouvelle fois chercher une commande, le gérant d'un de ces restaurants de la périphérie de Blois a relevé la plaque d'immatriculation de leur voiture. Les enquêteurs ont rapidement retrouvé leur adresse. Et à leur domicile, ils ont découvert des milliers d'euros d'articles frauduleusement achetés. Les enquêteurs de Blois recherchent à présent les victimes des escroqueries du tandem, ainsi qui les personnes qui auraient pu leur acheter des objets d'origine frauduleuse.