Des enfants bruyants, la nounou va payer

  • A
  • A
Des enfants bruyants, la nounou va payer
@ MAXPPP
Partagez sur :

Cette nourrice doit verser 600 euros de dommages et intérêts pour "trouble anormal" de voisinage.

Condamnée à 600 euros de dommages et intérêts pour des enfants trop bruyant. Catherine Acloque, une assistante maternelle a répondu devant le tribunal correctionnel de Lisieux de trouble anormal de voisinage, rapporte Ouest France. En cause, le bruit "produit" par les trois enfants dont elle avait la garde. La plainte avait été déposée par le cabinet d'avocat, situé juste en-dessous du logement de la nounou.

"Je ne garde plus d'enfants en bas âge"

Cette dernière assure pourtant avoir pris les mesures nécessaires pour éviter le bruit. "Chez moi, il ya de la moquette et par dessus de gros tapis épais. A moins de leur couper les pieds et puis de les mettre à bâillon sur la bouche, c'est tout ce qu'il reste à faire...", déplore-t-elle au micro de RTL.

Aujourd'hui, Catherine Acloque ne s'occupe plus que d'un seul enfant de 14 mois, craignant que les plus grands ne fassent trop de bruit. "Je ne garde plus d'enfants en bas âge parce que je n'ose pas, je me dis que si je garde des enfants de 2-3 ans et qu'ils s'amusent dans l'appartement... Non, ce n'est pas possible", se désespère-t-elle.

Condamnée "parce qu'un enfant s'amuse"

"Même si je fais attention, je ne peux pas empêcher les enfants de jouer en permanence", a poursuivi la nounou. "Si cela continue, je vais devoir leur acheter des jeux en papier". Outre les dommages et intérêts, Catherine Acloque devra aussi payer 150 euros de frais de procédure. "Jamais je n’aurais pensé que l’on pouvait condamner quelqu’un parce que des enfants s’amusent", a-t-elle confié.

Assistante maternelle depuis plus de quinze ans, la nourrice s'inquiète pour son avenir professionnel. "Je suis assistante maternelle depuis 1996. J’aime mon métier, mais je ne peux plus l’exercer. Actuellement, j’ai un manque à gagner", s'alarme Catherine Acloque.