Des DAB attaqués à la fourchette

  • A
  • A
Des DAB attaqués à la fourchette
Des malfrats ont mis au point une technique inédite pour retirer frauduleusement de l'argent dans les distributeurs grâce à une fourchette.@ MAXPPP
Partagez sur :

Des malfrats ont mis au point une technique inédite pour retirer frauduleusement de l'argent dans les distributeurs.

Pour jouer aux gendarmes et aux voleurs, il faudra désormais ajouter à la panoplie une fourchette. Cet ustensile, aussi petit et anodin soit-il, est depuis peu le nouvel accessoire indispensable aux malfrats qui veulent dévaliser un distributeur automatique de billets (DAB). Une dizaine de vols ont déjà eu lieu dans le nord de la France, révèle Le Parisien. L'Office centrale de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information et la communication (OCLCTIC) chargé de l'enquête est à la recherche d'un gang.

Une fourchette avec les dents repliées

La technique est assez simple mais demande beaucoup de doigté. Les malfaiteurs commencent par retirer une petite somme d'argent avec une carte prépayée - qui n'est donc pas reliée à un compte bancaire et à son propriétaire trop facilement identifiable. Au moment où l'appareil s'ouvre pour délivrer les billets, ils introduisent dans la fente une petite fourchette dont deux dents ont été repliées vers l'intérieur.

Puis ils effectuent un second retrait, d'un montant beaucoup plus important cette fois. Les billets tombent alors sur la fourchette et avant même que le distributeur s'ouvre, les escrocs annulent la transaction. Mais pour la banque il est trop tard, le versement a eu lieu : les billets sont piégés dans la fourchette, que les malfaiteurs n'ont plus qu'à retirer.

"Ce sont des bandes qui tournent"

Une dizaine de distributeurs ont déjà été pillés depuis le début de l'été, principalement en Ile-de-France, dans le Maine-et-Loire et l'Indre-et-Loire. Les enquêteurs ont déjà arrêté quatre personnes et en ont identifié une dizaine d'autres, mais ils ont du mal à les arrêter. "Ce sont des bandes qui tournent, avec le même mode opératoire. Ils travaillent par équipe de deux ou trois et se déplacent très vite", explique à Europe 1 la commissaire Valérie Maldonado.

Des distributeurs en Belgique ont d'ailleurs aussi été dévalisés avec le même système.