Des croix gammées sur la permanence parlementaire d'un député PS

  • A
  • A
Des croix gammées sur la permanence parlementaire d'un député PS
Sébastien Pietrasanta a vu sa permanence parlementaire dégradée dans la nuit de mercredi à jeudi.@ KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :

La permanence parlementaire de Sébastien Pietrasanta à Asnières a été taguée dans la nuit de mercredi à jeudi.

Plusieurs croix gammées ont été taguées sur la permanence du député socialiste Sébastien Pietrasanta, dans la nuit de mercredi à jeudi à Asnières, dans les Hauts-de-Seine, a-t-on appris vendredi de l'élu, qui a déposé plainte.

Un acte qu'il ne faut "pas banaliser". "C'est un acte inqualifiable et injustifiable. Ce qui m'effraie par ailleurs, c'est la réaction sur les réseaux sociaux, où certains justifient. Une croix gammée, ça n'est pas un acte anodin, on ne peut pas banaliser ça", a commenté le député. Son local parlementaire dans cette commune de la banlieue ouest de Paris avait déjà été tagué de croix gammées en avril 2013.

Les permanences PS visées. Une trentaine de locaux du PS ou permanences d'élus socialistes ont par ailleurs été ciblés depuis la fin février, début de la contestation contre le projet de loi El Khomri, subissant divers types de dégradations (tags, vitres brisées, locaux emmurés, etc). Le secrétaire national du PS aux Elections et député de Haute-Garonne, Christophe Borgel, avait évoqué la semaine dernière "plus de trente parlementaires victimes de ce type d'agissements", après que l'entrée de sa propre permanence parlementaire eut été murée à Toulouse.