"Des coups dans les côtes et à la tête"

  • A
  • A
"Des coups dans les côtes et à la tête"
L'agression à eu lieu à Sénas, à la limite entre les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse.@ GOOGLE MAP
Partagez sur :

L’élu de Sénas et sa femme ont été agressés et ligotés à leur domicile par trois malfaiteurs.

Cette agression fait grand bruit dans la petite ville tranquille de Sénas, situé au nord des Bouches-du-Rhône. Le maire de la commune, Rémy Fabre, et sa femme ont été victimes mardi soir de home-jacking, un cambriolage avec agression.

Mardi vers 19h30, l’élu rentre chez lui dans un quartier excentré de la ville. Alors qu’il descend de son véhicule pour ouvrir le portail de son domicile, un individu le frappe violement à la tête. La suite est tristement classique : trainé à l’intérieur de la maison, ligoté et cagoulé, Rémy Fabre doit ensuite indiquer aux trois cambrioleurs où se trouvent tous ses biens de valeur. Sa femme a subi le même sort.

"Nous avons eu des coups sur les bras, dans les côtes et à la tête", raconte-t-il à Europe 1 :

Molestés pour leurs codes de carte bancaire

Après avoir mis à sac la maison du maire, les trois cambrioleurs n’ont pas hésité à frapper le couple pour que celui-ci leur livre toutes leurs cartes bancaires ainsi que leurs codes.

Les cambrioleurs auraient même menacé Rémy Fabre et sa femme de "revenir les voir si les numéros de compte n'étaient pas les bons", selon une source proche de l’enquête citée par le quotidien La Provence.

Le maire passe la nuit à l’hôpital

L’agression a duré moins d’une heure. Une fois les trois agresseurs partis, le maire a réussi à se libérer de ses liens et à contacter la gendarmerie. Rémy Fabre a ensuite été emmené à l’hôpital d'Aix-en-Provence pour y passer des examens médicaux, avant d’en sortir mercredi après-midi. Il souffre d'un léger traumatisme crânien et de multiples contusions.

Le sous-préfet d'Arles, Pierre Castoldi, s'est ensuite rendu sur place. L'enquête a été confiée à la brigade des recherches de Salon-de-Provence.