Des CM2 soupçonnés d'agression sur des CP

  • A
  • A
Des CM2 soupçonnés d'agression sur des CP
Plusieurs plaintes ont été déposées à Laval, pour des sévices à caractère sexuel sur des plus petits.@ Maxppp
Partagez sur :

Quatre plaintes ont été déposées à Laval, pour des sévices jugés graves.

Ils seraient dix-neuf élèves à avoir été humiliés. Dix-neuf enfants âgés de 3 à 6 ans à avoir subi des sévices à caractère sexuel commis par des "grands" de CM2 dans l'école primaire du Val-de-Boots, près de Laval, a révélé mardi le quotidien Ouest France. Le responsable du Parquet a confirmé au micro d'Europe 1 "la certaine gravité" des violences dont auraient été victimes cinq à six écoliers sans confirmer le caractère sexuels ou scatologique des agressions. Pour le moment, quatre plaintes ont été déposées.

Mauvais jeu ou agression ?

Ce sont les parents des élèves de maternelle qui ont donné l’alerte après avoir constaté un comportement inhabituellement violent chez leurs enfants. Ils en ont référé au procureur de la République qui a aussitôt ordonné une enquête.

Les faits remontent à trois semaines. Mais impossible, pour le moment, de savoir s’il s’agit de véritables agressions ou plutôt d’un jeu qui aurait mal tourné. C’est dans les toilettes de l’école que les élèves de CM2 se seraient livrés à des agressions sur les plus jeunes, sous la menace de coups.

Les parents en colère

Mardi après-midi, de nombreux parents se sont rendus à l'école pour tenter d'en savoir plus. "Mon enfant va tous les jours à l'école et je ne sais pas ce qui s'y passe", a déploré Karine au micro d'Europe 1. "Je suis profondément inquiète. J'attends vraiment des réponses et j'espère qu'on va m'en donner", a-t-elle demandé.

Les policiers ont poursuivi mardi l'audition d'enfants et d'enseignants de l'école primaire. "Il faut y aller prudemment, l'enquête ne fait que commencer", insiste le procureur. Une cellule psychologique, composée de six professionnels de santé, a été mise en place dans l’école pour les enfants et leurs parents.