Dépouillée de ses bijoux au funérarium : "c'est monstrueux"

  • A
  • A
Dépouillée de ses bijoux au funérarium : "c'est monstrueux"
@ Capture d'écran France 3
Partagez sur :

TÉMOIGNAGE E1 - La nièce d'une défunte dépouillée jeudi dans un funérarium de l'Isère confie sa colère.

"C'est un cauchemar éveillé". Encore sous le choc, la nièce de la victime confie son chagrin et sa révolte. Dans la nuit de mercredi à jeudi, des cambrioleurs se sont introduits dans le funérarium où reposait sa tante, à Rives, en Isère. Là, ils ont dérobé deux bagues et un collier en or sur la dépouille de cette défunte, âgée de 84 ans.

"C'est tellement dégoûtant". Interrogée par Europe 1, la famille de l'octogénaire dénonce une odieuse profanation. "La perte de l'être cher, c'est déjà douloureux. Mais là, c'est un cauchemar éveillé. C'est tellement pas normal, c'est tellement dégoûtant, il n'y a pas de mots. Je ne pensais pas que des choses comme ça pouvaient arriver", confie la nièce de la défunte.

"Il n'y a pas de mots" :



Défunte dépouillée de ses bijoux : "c'est...par Europe1fr

Un vol puis une nouvelle tentative. Le lendemain matin, les employés ont constaté que la porte de l'établissement funéraire avait été fracturée. Ils ont donc transféré la défunte dans un autre funérarium, à Tullins, toujours dans l'Isère. Une mesure qui n'a pas empêché des malfaiteurs de renouveler l'opération. Mais, cette fois, ils n'ont rien emporté avec eux. La défunte n'avait plus aucun bijou sur elle.

"Ils sont rentrés, ils l'ont touchée". Pour la nièce de la défunte, cette deuxième tentative de vol est un coup de massue. "On nous a dit que le corps serait mis en sécurité et ça arrive une deuxième fois. Les n'ont rien pris sur son corps parce qu'il n'y avait plus rien à prendre. Mais ils sont rentrés, ils l'ont touchée", confie-t-elle au bord des larmes.

"C'est gerbant". Et de conclure : "C'est monstrueux. Je ne sais pas comment je vais m'en remettre. Les gens qui ont fait ça, ce ne sont pas des êtres humains. Pour de l'argent, pour récupérer quelques grammes d'or, regardez ce qu'ils sont capables de faire ? On ne respecte même pas un mort. Ont-ils pensé que ça pourrait être quelqu'un de leur famille ? C'est gerbant."
La gendarmerie, chargée de l'enquête, ne dispose pour l'heure d'aucune piste