De nouveaux affrontements entre migrants à Calais

  • A
  • A
De nouveaux affrontements entre migrants à Calais
Des affrontements ont éclaté entre migrants à Calais dans la nuit de lundi à mardi.@ Reuters
Partagez sur :

ÇA CHAUFFE - Des affrontements ont éclaté dans la nuit de lundi à mardi dans la zone portuaire de Calais. Au moins trente personnes ont été blessées.

Pour la deuxième nuit consécutive, des affrontements ont éclaté entre migrants à Calais. Dans la nuit de lundi à mardi, au moins une trentaine de personnes ont été blessées dans ces affrontements entre migrants africains dans la zone portuaire de cette ville du Pas-de-Calais.

Une bagarre au moment de la distribution des repas. En début de soirée, en plein centre-ville, une bagarre avait déjà éclaté entre une centaine de Soudanais et d'Erythréens, au moment de la distribution des repas. Au moins une trentaine de personnes avaient déjà été blessées. Puis, ces affrontements "ont repris après le repas et se sont déplacés sur la zone du port, pendant une bonne partie de la soirée et de la nuit. La police a du s'interposer", selon la préfecture du Pas-de-Calais.

Des policiers pour s'interposer. Vers 4 heures du matin, environ 300 migrants étaient encore en train de se bagarrer aux abords du terminal ferry. Un important dispositif policier a été mis en place pour "s'interposer entre les différents camps. Une heure plus tard, vers 5 heures, la situation semblait tenue par les policiers".

>> LIRE AUSSI - Nord : six migrants sauvés de l'asphyxie

Des affrontements dimanche. Ce n'est pas la première fois que Calais est le théâtre de violents affrontements : treize personnes ont été légèrement blessées dans des heurts opposant entre 100 et 150 migrants, dans la nuit de dimanche à lundi. Cette fois, les violences se sont déroulées dans la zone industrielle des Dunes, à proximité de l'usine Tioxide. Cette zone, squattée par plusieurs centaines de migrants, fait l'objet, tout comme un autre squat de la ville établi depuis le 12 juillet sur un ancien site de recyclage de métaux, d'une décision de justice ordonnant son évacuation.

>> LIRE AUSSI - Squats : la maire de Calais se défend de toute "délation"