De la javel dans un Happy Meal ?

  • A
  • A
De la javel dans un Happy Meal ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

Une enquête a été ouverte après la découverte d’un sachet de javel dans un menu enfant.

Un menu enfant avec un jouet pour le moins inattendu. Un habitant de Saint-Etienne affirme que sa fillette de deux ans a découvert dimanche dernier dans son Happy Meal - un menu enfant de chez McDonald's - acheté par ses parents dans un fast-food de la ville, un sachet que la petite Nasrine croyait être le jouet offert par le restaurant. "J’ai vu sur le sachet une croix noire avec du jaune et il était écrit McDonald'sdessus. C’était de la javel", a raconté Mohammed, le père, au micro d’Europe 1.

Selon ce père de famille, le sachet était ouvert et le drame a été évité de peu. "Je lui ai enlevé le produit des mains et j’ai emmené ma fille à l’hôpital. On a fait les premières analyses et ils n’ont rien trouvé heureusement", a expliqué Mohammed, qui ne veut pas pour autant en rester là. Une main courante a été déposée au commissariat.

Caméras de surveillance

Une version des faits démentie par McDonald's. Pour sa défense, le groupe de restauration rapide affirme que la javel retrouvée n'est pas celle utilisée dans ses enseignes. Qui plus est, elle aurait été ouverte aux ciseaux, et non à la main, comme cela est censé être le cas dans les McDonald's. Troisième point soulevé par l'entreprise : sur les vidéos de surveillance, Mohammed vérifie trois fois le contenu de la boîte du Happy Meal. Ce qui, pour McDonald's, lui aurait permis de constater la présence d'un sachet de javel.

"L'employée à la caisse s'est trompée en me donnant des frites au lieu de 'potatoes'. Je n'ai pas sorti tous les paquets devant elle, j'ai juste jeté un oeil à la va-vite", se justifie Mohammed.

Réaction du personnel

L'hypothèse de la manipulation est prise au sérieux par les autorités. L'enquête est en cours et l’ensemble des employés du restaurant a été entendu. Selon le quotidien Le Progrès, le directeur du McDonald’s a fait "peu de commentaires" sur l’affaire et a insisté surtout sur la réaction de son personnel "qui s’est immédiatement inquiété de l’état de santé de la petite". Les bandes vidéo ont été saisies.

L'enquête, confiée à la police de Saint-Etienne, devra notamment déterminer si il y a eu "une erreur de manipulation" ou bien s'il "s'agit d'un acte volontaire", a précisé le parquet. Mais, a-t-il ajouté, le sachet de javel en poudre retrouvé dans le Happy Meal "est bien un produit utilisé chez McDonald's" pour la désinfection.

L’affaire intervient trois mois à peine après qu’un adolescent est mort au lendemain d’un dîner dans un Quick d’Avignon.