De jeunes handicapés maltraités ?

  • A
  • A
De jeunes handicapés maltraités ?
L'institut médico-éducatif de Monchy-le-Preux accueille cinquante-cinq enfants.@ DR
Partagez sur :

Une enquête a été ouverte sur d'éventuels actes commis dans un institut du Pas-de-Calais.

Y-a-t-il eu des actes de maltraitance sur des enfants handicapés dans le Pas-de-Calais ? Une enquête a été ouverte par le Parquet d'Arras sur des suspicions de faits de maltraitance sur des jeunes pensionnaires âgés de 8 à 20 ans dans l'institut médico-éducatif de Monchy-le-Preux.

C'est un employé de l'institut, en différend avec sa direction, qui a filmé des scènes dérangeantes à l'aide de son téléphone portable. On y voit plusieurs éducatrices humilier des enfants handicapés mentaux, leur tirer les cheveux ou encore leur donner des claques.

Pour l'instant, la gendarmerie reste prudente et vérifie les faits auprès des parents des victimes. Jeudi, beaucoup d'entre eux ont rencontré la direction de l'institut et exprimé leur inquiétude. Des mères ont rapporté à La Voix du Nord que leur enfants avaient des comportements étranges depuis quelques mois, comme une peur irrationnelle du noir la nuit et des bleus sur le corps.

L'ancienne directrice, qui aurait tardé à réagir, a été mise à pied et une éducatrice aurait été licenciée, selon La Voix du Nord.

"J'ai jamais rien vu de bizarre"

Le village est très étonné par ces révélations. "J'ai jamais vu de gestes déplacés vis-à-vis des enfants, mais c'est sûr que ce sont des enfants difficiles à encadrer", témoigne au micro d'Europe 1 une ancienne cantinière, qui a travaillé plus de huit ans à l'institut.

"Souvent il y avait certains de nos enfants qui avaient une petite appréhension d'aller manger à la cantine. Certains enfants avaient peur des réactions des autres enfants, mais au niveau des encadrants, j'ai jamais rien vu de bizarre. Il y avait une bonne ambiance relationnelle avec nous, aucun souci", ajoute-t-elle.

L'établissement accueille cinquante-cinq enfants, des déficients mentaux ou des autistes.