Crash de l'A320 : la boîte noire "endommagée" mais exploitable

  • A
  • A
Partagez sur :

Il s'agit de l'enregistreur de conversations des pilotes et des bruits dans le cockpit. La seconde boîte noire, qui enregistre les données techniques et de vols est toujours recherchée.

Après le choc, le temps de l'enquête. Au cœur des investigations sur le crash de l'Airbus A320 de la compagnie low cost Germanwings, une boîte noire retrouvée sur le site, comme le révélait dès mardi Europe 1. Cet appareil, crucial dans envoyé dans la foulée à Paris afin d'être analysé par les experts du bureau enquête accident (BEA). La deuxième boîte noire que renfermait l'appareil reste recherchée sur la zone de l'accident.

Quelles informations renferment cette boîte noire ? Ce premier enregistreur retrouvé est crucial. Il s'agit de ce que l'on appelle le CVR, le "cockpit voice recorder". C'est la boîte noire qui enregistre les conversations des pilotes et tous les bruits entendus dans la cabine de pilotage.

Dans quel état se trouve-t-elle ? Selon nos informations, le CVR a été retrouvé en plusieurs morceaux. Les experts du BEA vont devoir réassembler  les morceaux avant de pouvoir en exploiter les donnés. "Elle est endommagée mais on pense qu'elle sera exploitable",  a indiqué mercredi sur Europe 1 Alain Vidalies, le secrétaire d’État en charge des Transports.

Combien de temps avant les premiers résultats ? C'est une "question de jours", selon Alain Vidalies qui indiquait que "l'exploitation" de cette boîte noire devait débuter dès mercredi matin.  Dans les faits, l'enregistreur est arrivé dans le courant de la matinée à l'aéroport de Roissy afin d'être remises aux enquêteurs du BEA. 

Le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, a indiqué qu'il y aurait une "communication" mercredi à 16 heures sur l'analyse de ce dispositif, peu après que le procureur de Marseille ait annoncé espérer les premiers résultats en fin d'après-midi. Le BEA doit donner une conférence de presse en milieu d'après-midi. Mais il est peu probable que le bureau ne se prononce sur autre chose que sur l'état de cette boîte noire en elle-même tant que le second enregistreur n'a pas été retrouvé. Les causes du crash ne devaient pas être connues avant 48 heures minimum.

Pourquoi est-il important de retrouver la seconde boîte noire ? A présent, l'objectif des gendarmes est de retrouver la deuxième boîte noire, celle qui contient les paramètres de vol et les informations techniques de l'avion, enregistrées jusqu'à l'impact.

C'est en croisant ces données avec le contenu des conversations que les experts pourront tenter d'expliquer pourquoi l'Airbus A320 a fait une si longue descente et pourquoi l'équipage n'a pas envoyé de signal de détresse.

Retrouvez l'intégralité de l'interview d'Alain Vidalies sur Europe 1 : 



Vidalies : "10h31 est l'heure du dernier contact"par Europe1fr

>> EN DIRECT - Crash de l'A320 : suivez la deuxième journée de recherche

>> LIRE AUSSI - Une équipe de foot miraculée du crash

>> LIRE AUSSI - Ce que les témoins ont entendu

>> LIRE AUSSI - Premier crash d'un low cost en Europe