CRA de Vincennes : 10 sans-papiers jugés

  • A
  • A
CRA de Vincennes : 10 sans-papiers jugés
@ MAXPPP
Partagez sur :

La justice examine l’incendie du centre de rétention de Vincennes, survenu en 2008.

Dix étrangers en situation irrégulière sont jugés depuis lundi à Paris pour leur participation présumée à l'incendie qui avait dévasté le 21 juin 2008 le Centre de rétention administrative (CRA) de Vincennes. Sept des prévenus sont renvoyés devant la justice pour "destruction de bien par incendie", six le sont pour "violences sur agents de la force publique ". Trois d'entre eux doivent répondre des deux chefs de poursuite.

Retour sur les faits

Le 21 juin 2008, une manifestation de soutien aux étrangers se déroulait aux abords du centre de rétention après le décès, dans des circonstances obscures, d'un Tunisien de 41 ans hébergé dans le centre. Au cours de ce rassemblement , certains retenus avaient commencé à dégrader les locaux, cassant portes et fenêtres et rassemblant des matelas en plusieurs points du bâtiment en signe de protestation. En milieu d'après-midi, plusieurs départs d'incendie étaient enregistrés, entraînant finalement la destruction des deux bâtiments du centre.

Les prévenus avaient été identifiés grâce aux caméras de surveillance du centre. "On ne voit rien sur ces images. Elles sont complètement sélectives. On veut rejeter la responsabilité des faits sur des individus, sans s'interroger sur les conditions de sécurité déplorables dans l'établissement", déplore Me Terrel, l’un des avocats des prévenus.

Cet incendie avait suscité une vive polémique au sein de la classe politique sur les conditions d'accueil dans les centres de rétention et la politique d'immigration du gouvernement.