Courbevoie : arnaque au HLM

  • A
  • A
Courbevoie : arnaque au HLM
Un employé de la mairie de Courbevoie aurait promis des logements à des personnes en difficulté en échange d'argent.@ GOOGLE STREET VIEW
Partagez sur :

INFO E1 - Un employé de la mairie aurait promis des logements à des personnes en difficulté en échange d'argent.

L'info. Il est soupçonné d'avoir profité de la situation de faiblesse de plusieurs personnes. Un employé de la mairie de Courbevoie, dans les Hauts-de-Seine, qui aurait réclamé de l'argent à des demandeurs de HLM a été mis à pied, a appris Europe 1. Les victimes, en majorité des mères célibataires sans emploi, n'ont jamais bénéficié des logements promis.

Les victimes rencontrées par Europe 1 décrivent un homme qui leur parlait gentiment, "comme un père", et "qui semble connaître du monde". L'employé leur aurait réclamé jusqu’à 3.000 euros contre son aide pour obtenir un logement social plus rapidement.

"Il faut que je me 'foute' le feu ?" Dalo, mère célibataire de deux enfants, a donné de l'argent à cet employé. Mais juste après, l'homme disparait dans la nature et la jeune femme finit par comprendre qu'elle n'obtiendra pas l'aide promise. "Je suis allée à la mairie, ils m'ont dit qu'ils étaient au courant. Je suis fatiguée. Je leur ai dit : 'je vais à l'Elysée, François Hollande il va me répondre, il va me donner à manger'. Ça fait un mois qu'on n'a pas mangé normalement, qu'on mange des céréales et du lait. Qu'est-ce que je dois faire ? Que je me 'foute' le feu ?", demande-t-elle, à bout d'espoir. La jeune femme a porté plainte et a décidé de se rendre à l'Elysée pour rencontrer le chef de l'Etat. Elle assure qu'elle n'en partira pas tant qu'elle ne l'aura pas vu.

La municipalité prudente. Du côté de la mairie de Courbevoie, on reconnaît que cet employé, qui travaille depuis dix ans pour la municipalité, est connu des services de la Ville. Dans l'espace d'accueil pour SDF dont il s'occupe, il aurait ainsi demandé à certains bénéficiaires de faire le ménage à sa place et racketté des bons d'alimentation. L'agent est convoqué en conseil de discipline d'ici un mois.