Couple enterré vivant : les accusés condamnés

  • A
  • A
Couple enterré vivant : les accusés condamnés
@ MAXPPP
Partagez sur :

Deux hommes avaient torturé puis tué deux homosexuels. Ils ont écopé de 30 ans de prison.

Le verdict est tombé pour Claude Juillet, 55 ans, et Christophe Rayé, 39 ans, accusés du meurtre du meurtre d'un couple d'homosexuels enterrés vivants en 2009 en bord de Loire. Ils ont été condamnés jeudi à Bourges à une peine de 30 ans de réclusion criminelle. Aucune peine de sûreté n’a été prononcée à leur encontre.

Un verdict inférieur aux réquisitions

Le verdict reste en-deçà des réquisitions de l'avocate générale, qui avait demandé la réclusion à perpétuité assortie d'une peine de sûreté de 22 ans contre Claude Juillet. Ce dernier avait reconnu les faits, expliquant avoir tué Guy Bordenave et Luc Amblard parce qu'il les soupçonnait de faire obstacle à sa relation avec Marie-Laure Bordenave, soeur de Guy.

Contre son complice Christophe Rayé, 39 ans, la magistrate avait requis 30 ans de prison, dont 20 ans de sûreté. Cet ancien cariste a toujours reconnu la séquestration mais il nie avoir participé à l'ensevelissement des victimes, ligotées et bâillonnées, sur les bords de la Loire à la Charité-sur-Loire, dans la Nièvre, le 8 mars 2009.

La partie civile "soulagée"

Les deux accusés sont restés impassibles à l'énoncé du verdict. Quelques soupirs de déception ont été entendus dans les rangs des parties civiles.  Me Marion Decherf, avocate de la famille Bordenave, partie civile, a expliqué que ses clients ont été "soulagés de voir que les deux ont la même peine, c'était important pour eux".