Coup de filet après le hold-up déjoué à Gémenos

  • A
  • A
Coup de filet après le hold-up déjoué à Gémenos
La police judiciaire et scientifique inspectant les lieux du braquage.@ MAXPPP
Partagez sur :

Dix jours après la tentative de hold-up d'un centre-fort, six personnes ont été arrêtées vendredi.

L'enquête sur la tentative de hold-up du centre-fort de la société de transport de fonds Sazias, le 9 août dernier à Gémenos dans les Bouches-du-Rhône prend tournure. Au moins six individus ont été arrêtés vendredi par la brigade de répression du banditisme (BRB) de la police judiciaire de Marseille, a-t-on appris samedi matin

Les policiers avaient placé au centre de leurs investigations un box de garage situé sur la commune de La Ciotat. Selon un source proche de l'enquête, ce serait le retour de vacances prématuré d'une des personnes impliquées qui a poussé les policiers à agir et à effectuer de nombreuses perquisitions qualifiées d'ores et déjà de "favorables", avec la saisie de nombreuses armes et de matériel.

Sans être des pointures du banditisme hexagonal, tous les suspects sont bien connus des services de police. Les enquêteurs envisagent de nouvelles interpellations qui pourraient porter à 10, le nombre de personnes interpellées.

Des clous sur la chaussée avaient alerté les gendarmes

Le juge Philippe Dorcet, à qui le dossier a été confié vendredi, instruit déjà de précédentes affaires d'attaques contre l'entreprise Sazias, commises le 4 janvier 2010 et le 22 septembre 2007.

Le 9 août dernier, la tentative de hold-up contre le centre de Sazias menée par un commando d'une douzaine d'hommes avait été déjouée par une patrouille de gendarmes. Des clous sur la chaussée et  le cadenassage du portail de la gendarmerie voisine avaient alerté les gendarmes. Les braqueurs avaient néanmoins réussi à prendre la fuite après un échange de tirs.