Corse : nouvel assassinat à Ajaccio

  • A
  • A
Corse : nouvel assassinat à Ajaccio
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le président de la CCI de Corse-du-Sud, Jacques Nacer, a été tué par balles mercredi soir.

L'hécatombe se poursuit en Corse. Un mois après l'assassinat de Me Antoine Sollacaro, le président de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Corse-du-Sud, Jacques Nacer, a été abattu mercredi soir par un tireur dans son magasin de vêtements en plein centre d'Ajaccio.

Un assassinat en plein jour, devant témoins

Les faits se sont déroulés vers 19 heures, rue Fesch, une artère piétonne du centre-ville située à deux pas du commissariat de la ville. L'assassin, dont le visage était sans doute masqué, est entré dans la boutique alors qu'un client s'y trouvait encore. Il a alors ouvert le feu à plusieurs reprises sur la victime avant de s'enfuir à pied. Les enquêteurs ne disposent que d'un "signalement pour l'instant très flou" de cet individu qui a agi masqué ou cagoulé.

Le procureur de la République d'Ajaccio, Xavier Bonhomme, a indiqué que la victime avait été la cible "d'au moins deux ou trois coups de feu". Les enquêteurs n'ont pas retrouvé de douilles sur les lieux du crime, "ce qui semble indiquer qu'il ne s'agit pas d'une arme automatique mais plutôt d'un revolver", a précisé le procureur sur Europe 1. Grièvement touché "à la face et peut-être au niveau du thorax", le commerçant âgé d'une soixantaine d'années est décédé peu après l'arrivée des secours.

Un homme de sensibilité nationaliste

jacques nacer president CCI Corse assassiné MAXPPP 930620

© MAXPPP

La victime, de sensibilité nationaliste, était aussi secrétaire général du club de football de L1 Athletic Club Ajaccio (ACA), présidé par l'ancien dirigeant nationaliste Alain Orsoni. Il avait succédé en 2007 à la tête de la chambre de commerce de Corse-du-Sud à Raymond Ceccaldi. Ce dernier a été condamné depuis dans le procès des marchés publics truqués accordés à la Société méditerranéenne de sécurité.

Réagissant depuis Paris, François Hollande a déclaré qu'il fallait "chercher les causes mêmes de cette tuerie qui concerne un certain nombre de personnalités" corses. "Nous devons, avec la justice, faire toute la lumière et chercher les coupables. Il y a des actions engagées, c'est ce que le gouvernement a décidé il y a plusieurs semaines", a ajouté le chef de l'Etat.

Valls et Taubira dépêchés "sans délai"

Personnalité très connue en Corse, Jacques Nacer est la 17e personne tuée par balles dans l'île depuis le début de l'année. Le 16 octobre dernier, l'avocat ajaccien, Me Antoine Sollacaro a été assassiné dans une station-service.

Dans ce contexte particulièrement tendu, le gouvernement avait annoncé une série de mesures, notamment pour mieux contrôler les circuits mafieux. Suite à ce nouvel assassinat, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a demandé mercredi soir aux ministres de la Justice et de l'Intérieur, Christiane Taubira et Manuel Valls, de "se rendre sans délai en Corse". Les deux ministres sont arrivés sur l'île dans la nuit.

>>> A lire - Corse : Ayrault annonce "dix mesures"