Incidents en Corse : une personne interpellée, un gendarme blessé

  • A
  • A
Incidents en Corse : une personne interpellée, un gendarme blessé
Les incidents se multiplient depuis qu'un supporter du SC Bastia a été grièvement blessé dans des heurts avec des policiers.@ AFP
Partagez sur :

Plusieurs dizaines de cocktails Molotov ont été lancés mardi sur un mur anti-émeute déployé par les policiers à Corte, en Haute-Corse.

La colère est toujours vive en Corse. Une personne a été interpellée et une gendarme a été légèrement blessée mardi soir dans de nouveaux incidents à Corte, en Haute-Corse, entre une centaine de jeunes nationalistes et les forces de l'ordre. Durant plus d'une heure et demi, les manifestants très déterminés et très mobiles et au visage masqué s'en sont pris aux gendarmes sur le cours Paoli, au centre de Corte, en leur lançant divers projectiles et des cocktails Molotov. Les militaires en tenue anti-émeute ont riposté par des tirs extrêmement nourris de grenades lacrymogènes mais il n'y a pas eu d'affrontements directs entre les protagonistes.

Vers 21h30, les incidents avaient pris fin, en raison notamment de la pluie qui tombait sur Corte.

Un jeune homme interpellé. Un jeune homme a été interpellé en fin de manifestation et a été transféré au camp militaire de Borgo, au sud de Bastia, a indiqué le ministère de l'Intérieur. Une jeune femme gendarme a été très légèrement blessée et soignée sur place.

Quelque 200 personnes étaient rassemblées dans le calme à proximité de la sous-préfecture de Haute-Corse quand vers 19H00 plusieurs dizaines de personnes au visage dissimulé ont jeté des cocktails Molotov en direction des forces de l'ordre qui ont répliqué en lançant des grenades lacrymogènes.

"Une provocation". Avant le début des incidents de mardi, les manifestants réunis à l'appel de syndicats étudiants nationalistes, avaient notamment scandé "FLN! FLN!" ou "Etat français assassin!". "Nous sommes venus pour soutenir Maxime Beux", le supporter blessé à Reims, a déclaré avant le début des incidents Paul Salort, porte-parole du syndicat étudiant Ghjuventu Independantista qui a appelé au rassemblement. Il a qualifié de "provocation" le déploiement des forces de l'ordre à Corte.

Reims-Bastia.Les incidents se multiplient depuis qu'un supporter du SC Bastia a été grièvement blessé dans des heurts avec des policiers samedi à Reims.