Corse : le père qui s'accuse d'avoir tué ses enfants hospitalisé en psychiatrie

  • A
  • A
Corse : le père qui s'accuse d'avoir tué ses enfants hospitalisé en psychiatrie
L'homme, un artisan à son compte issu d'une "très ancienne famille corse", était inconnu des services de police.@ AFP
Partagez sur :

L'homme de 41 ans s'est accusé avoir tué ses enfants de 3 et 7 enfants et grièvement blessé son épouse dans la nuit de mercredi à jeudi à Viggianello. 

L'homme qui s'est accusé d'avoir tué ses enfants de 3 et 7 ans et grièvement blessé son épouse dans la nuit de mercredi à jeudi à Viggianello, en Corse-du-Sud, a été hospitalisé en établissement psychiatrique, a indiqué vendredi le procureur d'Ajaccio. "Le médecin a conclu à une hospitalisation d'office, compte tenu du danger qu'il présente pour lui-même et pour autrui", a déclaré Éric Bouillard, le procureur d"Ajaccio.

L'homme de 41 ans a été orienté vendredi après-midi vers un hôpital psychiatrique et n'a pas pu être mis en examen, "son état médical ne le permettant pas", a insisté le procureur. La procédure judiciaire se fera quand son état le permettra. Concernant les événements, il a fourni "des bribes d'explications, certains éléments sont vérifiables, d'autres sont visiblement reconstruits et d'autres sont complètement fantaisistes", a expliqué le procureur, parlant "d'un discours totalement délirant". Son épouse, âgée de 39 ans, est toujours dans un "état grave mais stable", selon la même source.

Tués à l'arme blanche. Peu après minuit mercredi soir, ce père avait appelé les pompiers, s'accusant d'avoir blessé plusieurs membres de sa famille. Arrivé sur place, dans une villa à l'entrée du port de Viggianello, les secours avaient découvert une femme de 39 ans "grièvement blessée à l'arme blanche" et deux enfants décédés, un garçon de 3 ans et une fillette de 7 ans, tués également à l'arme blanche.

Un homme issu "d'une très ancienne famille corse". L'homme, un artisan à son compte issu d'une "très ancienne famille corse", était inconnu des services de police. Le couple vivait ensemble depuis plusieurs années et s'était marié récemment, avait précisé Éric Bouillard. L'enquête a été confiée à la brigade de gendarmerie de Sartène.