Corse : cible de 3 tentatives de meurtre

  • A
  • A
Corse : cible de 3 tentatives de meurtre
Olivier Sistis était hospitalisé à Bastia quand il a été victime d'une nouvelle tentative d'assassinat.@ MAXPPP
Partagez sur :

Ce Corse, qui avait échappé à deux tentatives d'assassinat, été touché par balles sur son lit d'hôpital.

Olivier Sisti a la peau dure. Ce restaurateur corse a réchappé lundi matin à une troisième tentative d'assassinat, la seconde en une semaine. Et ce alors que ses agresseurs n'ont pas hésité à faire feu tandis que l'homme de 37 ans se trouvait toujours en réanimation à l'hôpital de Bastia. Dans un état critique, il a été transporté vers un hôpital sur le continent, selon Corse Matin.

14 impacts de balles dans la vitre

Selon les premiers éléments de l'enquête, deux hommes qui circulaient à moto ont fait irruption vers 4 heures du matin sur le parking de l'hôpital de Bastia. Ils ont tiré plusieurs fois à travers la vitre de la chambre d'Olivier Sisti, située au rez-de-chaussée de l'établissement. Les deux fonctionnaires de police, qui gardaient la chambre côté couloir, n'ont pas eu le temps de riposter, pas plus que les deux autres en faction dans l'hôpital.

Le restaurateur a été touché par plusieurs balles. Les enquêteurs ont relevé pas moins de quatorze impacts de balles, précise le quotidien corse. Selon Corse Matin, il avait été conduit au bloc opératoire "dans un état critique". Il a été transféré en fin de matinée par hélicoptère vers Nice où il devait subir une nouvelle opération. Une enquête a été ouverte et confiée à la section de recherches de la gendarmerie de Corse.

Une tentative de meurtre la semaine dernière

La semaine dernière, Olivier Sisti avait déjà été touché par plusieurs tirs de chevrotine alors qu'il était au volant de sa voiture. Le restaurateur, qui avait reçu des plombs dans la main et au niveau de la mâchoire, avait pourtant trouvé la force de poursuivre sa route jusqu'à la caserne des pompiers la plus proche. Son restaurant, Le Bahia, situé sur la plage de la Plaine orientale en Haute-Corse, avait été incendié dans la nuit du samedi au dimanche précédent.

En octobre 2010, Olivier Sisti - connu de la police pour une affaire d'extorsion de fonds en 2005 - avait déjà échappé à une première tentative de meurtre. Il avait reçu plusieurs balles au thorax et aux jambes. Cette affaire a été le point de départ d'une vague d'assassinats dans la région. Six hommes ont été tués dans la zone de la Plaine orientale.