Corse : Ayrault annonce "10 mesures"

  • A
  • A
Corse : Ayrault annonce "10 mesures"
@ MAX PPP
Partagez sur :

Le Premier ministre a insisté sur la lutte contre le blanchiment d'argent dans l'île.

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a annoncé lundi matin "dix mesures" pour lutter contre la criminalité en Corse. A l'issue d'une réunion interministérielle avec Manuel Valls et Christiane Taubira, il a dénoncé "l'affairisme", qui selon lui a atteint en Corse "une situation sans commune mesure avec une autre région française". "L'immense majorité des Corses aspire à la paix et la sécurité, elle refuse que le banditisme impose ses propres règles", a-t-il ajouté.

"Les affaires économiques et financières sont à l'origine de la plupart des homicides. Elles sont la cible de la stratégie qui vient d'être adoptée", a annoncé Jean-Marc Ayrault. Le Premier ministre a indiqué qu'une "attention particulière" serait portée à la lutte contre le blanchiment d'argent, notamment "dans les domaines de l'immobilier et du sport".

Parmi les dix mesures, Jean-Marc Ayrault a notamment annoncé "le renforcement des moyens d'enquête spécialisés pour enquêter sur les mouvement mafieux" ou encore "le renforcement du pôle d'instruction de Bastia". Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, et celle de la Justice, Christiane Taubira, se rendront en Corse en novembre, a par ailleurs annoncé Jean-Marc Ayrault.