Coordonnées de policiers mises en ligne : prison avec sursis pour trois Anonymous

  • A
  • A
Coordonnées de policiers mises en ligne : prison avec sursis pour trois Anonymous
@ JAVIER SORIANO / AFP
Partagez sur :

Trois hackers des Anonymous ont été condamnés jeudi à quatre mois de prison avec sursis, pour avoir mis en ligne les coordonnées de 541 policiers.

Trois hackers ont été condamnés jeudi à Paris à une même peine de quatre mois de prison avec sursis pour avoir récupéré et mis en ligne les coordonnées de 541 policiers en 2012. En première instance, il y a près d'un an, le tribunal correctionnel de Paris avait condamné les trois jeunes hommes, âgés de 23 à 28 ans, à des amendes de 3.000 à 5.000 euros.

150 euros au titre du "préjudice moral". Quelque 80 policiers constitués parties civiles au procès avaient aussi obtenu chacun, de chacun des prévenus, 150 euros au titre du "préjudice moral". Les trois prévenus, qui étaient également poursuivis pour le piratage des sites gouvernementaux modernisation.gouv.fr et immigration.gouv.fr, avaient aussi été condamnés à verser chacun 18.100 euros à l'Etat "au titre des dommages subis".

Début 2012, après la coupure de serveurs d'échanges de fichiers Megaupload à la suite d'une opération de la justice américaine et l'interpellation de trois internautes en France pour l'attaque du site internet d'EDF après la catastrophe nucléaire de Fukushima, des Anonymous avaient mené une série d'attaques informatiques.

Une condamnation pas inscrite à leur casier. Parmi d'autres, le site du syndicat de police SGP-FO avait été piraté et les données personnelles des policiers dérobées et mises en ligne. Me Matthieu Hy, conseil de l'un des prévenus, a estimé que la décision de la cour est "quand même plus favorable", alors que c'est le parquet qui avait fait appel et non les prévenus. Leur condamnation ne sera pas inscrite à leurs casiers judiciaires, a décidé la cour.