Contrôleur aérien tué : un suspect recherché

  • A
  • A
Contrôleur aérien tué : un suspect recherché
Karim Ouali Aderfi, aussi contrôleur aérien à Bâle-Mulhouse, est suspecté du meurtre de son collègue.@ EUROPE 1 FREDERIC MICHEL
Partagez sur :

Un homme de 34 ans, également contrôleur aérien à Bâle-Mulhouse, est recherché par la police.

C'est un collègue du contrôleur aérien, tué mercredi à coups de couteaux à l'aéroport de Bâle-Mulhouse, qui est soupçonné du meurtre. Un mandat de recherche a été lancé vendredi par le parquet de Mulhouse à l'encontre de cet homme de 34 ans, qui travaillait depuis dix-huit mois à l'EuroAirport.

Mercredi, Jean Meyer a été poignardé à mort au onzième étage de la tour de contrôle de l'aéroport, alors qu'il allait prendre son tour comme chef du contrôle. L'autopsie pratiquée jeudi a montré qu'il avait été tué de "huit à dix coups de couteau", dont trois mortels qui ont perforé les deux poumons et tranché la carotide.

"Des frictions" possibles

Les raisons du meurtre restent mystérieuses. Le suspect, Karim Ouali Aderfi, était originaire de la région parisienne et avait demandé sa mutation sur l'aéroport franco-suisse il y a dix-huit mois. Encore en formation sur Bâle-Toulouse, il était en arrêt maladie depuis trois mois. Il serait rentré peu avant le meurtre dans la tour de contrôle, ce qui a été révélé grâce à l'analyse de passages de badges. Il a en outre été vu par des témoins quittant précipitamment l'aéroport.

Le suspect était inconnu des services de police jusqu'à présent. "Comme il était en formation, et que ce n'était pas un contrôleur débutant, puisqu'il était sorti de l'école en 1999-2000, il a pu y avoir des frictions", a précisé le procureur de Mulhouse, interrogé sur d'éventuelles tensions entre les employés de la Direction générale de l'aviation civile. Le procureur n'a pas apporté de précisions sur les raisons de l'arrêt-maladie du suspect.

Un avis de recherche a été diffusé auprès des policiers français, suisses et allemands. L'homme est décrit comme "assez athlétique" et mesure de 1,75 à 1,80m. Il a le crâne rasé. La Direction interrégionale de la police judiciaire de Strasbourg a mis en place un numéro d'appel pour collecter des informations : 03.90.23.13.02.