Contrôle d’un handicapé gare de Lyon : une vidéo dédouane la police

  • A
  • A
Contrôle d’un handicapé gare de Lyon : une vidéo dédouane la police
François Bayga s'était dit "humilié" par l'attitude des policiers.@ Capture d'écran vidéo Facebook "Bko Malinké"
Partagez sur :

La vidéo du contrôle d'un homme handicapé gare de Lyon avait créé la polémique au début du mois. Si celle-ci ne montrait que la fin de la scène, une autre vidéo dédouane aujourd'hui les policiers.

La vidéo, visionnée près de deux millions de fois sur Facebook, avait créé l’émoi sur internet au début du mois. On y apercevait un homme handicapé, assis par terre, démuni de ses prothèses de jambes, et faisant face à des policiers, gare de Lyon à Paris.

"L'un des policiers me tirait la jambe". "J'ai été plaqué contre le mur et tandis que je me débattais l’un des policiers me tirait la jambe. Il voulait savoir ce que j’avais sur moi, je leur ai dit plusieurs fois ‘ce sont des prothèses’. Ils ont insisté pour me fouiller. J’ai alors tout enlevé. Je me suis assis par terre pour leur montrer qu’ils avaient eu ce qu’ils voulaient", détaillait François Bayga aux "Observateurs" de France 24.

Ce que montrent les images. Mais une vidéo de la RATP, que Le Parisien a pu visionner, vient quelque peu contredire ses déclarations. Sur les images des caméras de vidéosurveillance, on aperçoit en effet l’homme en question penché contre une poubelle dans laquelle elle semble uriner. C’est alors que les trois policiers se portent à sa hauteur. Sans qu’ils ne le touchent, François Bayga sort ses papiers et un téléphone portable.

Verbalisé pour avoir uriné sur le quai. Si la vidéo est dénuée de son, elle montre néanmoins le voyageur handicapé, "passablement énervé, avancer de manière agressive vers les policiers. L’un d’entre eux pose alors sa main sur son bras droit afin de le maintenir à distance, avant de la retirer. Le même homme, visiblement toujours aussi irrité, est ensuite filmé en train de s’asseoir par terre de son propre chef", relate Le Parisien

L’homme enlève alors lui-même ses prothèses avant de les pousser au sol, en direction des policiers qui le verbalisent pour avoir uriné sur le quai. C’est à ce moment-là que commence la vidéo publiée sur Facebook par un témoin de la scène.

Le Défenseur des droits Jacques Toubon avait annoncé le 4 mai dernier que "l'instruction" avait été "entamée" au sujet de cette vidéo qui a ému les internautes.