Clichy-sous-Bois : pas de manifestations "anti-police" à Rennes

  • A
  • A
Clichy-sous-Bois : pas de manifestations "anti-police" à Rennes
@ AFP
Partagez sur :

La préfecture a pris des arrêtés contre deux rassemblements qui devaient se tenir en marge du procès de la mort de Zyed et Bouna.

Le préfet d'Ille-et-Vilaine a interdit deux manifestations "contre les violences policières" prévues mercredi à Rennes. Ces deux cortèges ont été annoncés en marge du procès, ouvert depuis lundi, des deux policiers poursuivis pour "non-assistance à personne en danger" après la mort en 2005 de  Zyed et Bouna, deux adolescents de Clichy-sous-Bois.

Aucune déclaration en préfecture. Considérant notamment l'absence de déclaration préalable de ces manifestations, prévues à 15h30 et 18 heures par un collectif "contre les violences policières", le préfet Patrick Strzoda a signé mardi un arrêté d'interdiction, a indiqué la préfecture dans un communiqué.

Ces manifestations, "dont l'objet constitue aussi bien une provocation qu'une incitation à la haine contre les agents de la force publique, présentent de sérieux risques de troubles à l'ordre public", argumente le préfet, dans le texte de l'arrêté.

Des précédents débordements. Cinq précédentes manifestations "portant sur le même objet" - organisées sans déclaration préalable entre le 27 octobre et le 18 décembre 2014 à Rennes - ont "donné lieu à des dégradations importantes" et "à des violences à l'encontre des forces de l'ordre", note-t-il.

Lundi, jour de l’ouverture du procès, à une centaine de mètres de la cité judiciaire, une trentaine de manifestants du collectif "anti-police", qui prévoit de manifester mercredi, avaient posé une banderole "Soutien aux proches de Zyed et Bouna" sur un mur. D'autres tags anti-police ont surgi sur les murs d'un quartier populaire de la ville quelques jours avant l'ouverture du procès.

>> 27 octobre 2005 : Zyed et Bouna meurent dans un transformateur

>> Clichy-sous-Bois : Zyed et Bouna, "des gamins normaux"

>> Zyed et Bouna : Rennes sous pression à quelques jours du procès

>> Clichy-sous-Bois : "j’ai participé aux quatre jours d’émeutes" en 2005