Clermont-Ferrand : sept interpellations après la rixe de la fête foraine

  • A
  • A
Clermont-Ferrand : sept interpellations après la rixe de la fête foraine
@ AFP
Partagez sur :

Après la rixe de dimanche aux abord d'une fête foraine, sept personnes ont été interpellées mardi matin dans un camp de la communauté des gens du voyage.

Sept personnes ont été interpellées mardi matin dans un camp de la communauté des gens du voyage installés près de Clermont-Ferrand, après la rixe de dimanche aux abord d'une fête foraine, a annoncé le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

Enquête pour violences aggravées. Cette intervention a été menée par les policiers du Service régional de police judiciaire (SRPJ) de Clermont-Ferrand, de la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) du Puy-de-Dôme, de la Brigade de recherche et d'intervention (BRI), de l'antenne du RAID de Lyon et des CRS. Elle s'est déroulée "sans incidents", a précisé le ministre de l'Intérieur dans le communiqué. Une enquête judiciaire pour "violences aggravées" avait été ouverte lundi par le procureur de la République de Clermont-Ferrand suite aux affrontements dimanche après-midi entre deux bandes rivales.

Echanges de tirs entre forains et jeunes. Entre 100 et 150 jeunes, dont certains avaient le visage dissimulé et munis d'arme à feu de type de fusil de chasse, avaient fait irruption aux abords de la fête foraine. Plusieurs échanges de tirs entre les jeunes et les forains, également armés, avaient été entendus. La police avait bouclé le secteur, en faisant évacuer le parc d'attraction. Les restaurateurs proches du site avaient été également contraints de calfeutrer leurs clients, avant que la situation ne soit finalement maîtrisée, deux heures plus tard.

Cette altercation "est vraisemblablement intervenue à la suite d'une première rixe, le 29 octobre" qui avait "opposé des forains à deux jeunes hommes, dont l'un sérieusement blessé est toujours hospitalisé", avait précisé lundi le procureur de la République Pierre Sennès.