Clémentine, 15 ans, saine et sauve

  • A
  • A
Clémentine, 15 ans, saine et sauve
@ MAXPPP
Partagez sur :

L’adolescente auvergnate avait disparu depuis dimanche. Elle s'est présentée à la gendarmerie vendredi.

Plus de peur que de mal. Clémentine Signori est saine et sauve. La jeune fille de 15 ans se serait présentée, vendredi vers 18h30, à la gendarmerie de Villefontaine, en Isère, selon les informations obtenues par Europe1.fr. Elle aurait été retrouvée à la suite de "deux interpellations", a expliqué le père de Clémentine sur RTL.

Cela allait bientôt faire une semaine que l'adolescente avait quitté le domicile de ses parents, situé à Bellevue-la-Montagne, près de Saint-Etienne. C’était le dimanche 18 juillet. Selon Le Progrès, l’adolescente, âgée de 15 ans, était partie sur son scooter pour rejoindre une amie, à quelques kilomètres de là, à Saint-Paulien. Le soir, même, elle avait envoyé un SMS pour prévenir qu’elle restait dormir chez son amie. Nouveau SMS le lendemain, pour réclamer un nouveau sursis avant de rentrer.

Que s'est-il passé ?

Mais entre-temps, Clémentine avait envoyé, dimanche soir, un SMS à une autre des ses copines. Elle y indiquait être en compagnie de son amie et de trois garçons. Leur voiture étant tombée en panne, ils avaient volé un autre véhicule. L’adolescente semblait avoir peur. Inquiète, la destinatrice du SMS a décidé d’appeler le lendemain les parents de Clémentine qui, pris de panique, ont filé à la gendarmerie.

Une voix d’homme

Le lundi soir, Clémentine a téléphoné à sa sœur aînée. Elle lui a expliqué qu’elle n’a pas voulu ça. "Elle a dit qu’elle ne pouvait pas rester longtemps au téléphone, et qu’elle ne pourrait plus appeler, et que ce n’était pas de sa faute si elle était partie", avait raconté sa mère au micro d’Europe 1. "Et il y a derrière la voix d’un garçon qui lui dit "allez raccroche, on y va". Je suis très très inquiète", confiait-elle. Car depuis cet appel, Clémentine n'avait plus donné signe de vie.

Place à l'enquête

La jeune fille maintenant en lieu sûr, les enquêteurs vont tenter de comprendre ce qui s'est passé durant ces six journées.

Selon les traçages téléphoniques effectués par la gendarmerie, la jeune fille se trouvait dès dimanche soir dans le Nord-Isère, entre Villefontaine et l’Isle d’Abeau, après un crochet en Ardèche. Les enquêteurs ne privilégiaient aucune piste, Clémentine ayant déjà fugué par le passé.