Chute ou défenestration à Bordeaux ?

  • A
  • A
Chute ou défenestration à Bordeaux ?
La femme de 49 ans qui a chuté de deux étages ne se souvient pas des faits.@ GOOGLE STREET VIEW
Partagez sur :

Un homme a été mis en examen pour tentative d'homicide, la victime ne se souvient pas des faits.

Que s'est-il passé dimanche soir à Ambès, près de Bordeaux ? Une femme qui venait d'appeler la gendarmerie à l'aide a été retrouvée gisant au bas de son immeuble. Grièvement blessée, elle assure ne pas se souvenir de sa chute. Son ex-conjoint, qui était venu lui rendre visite, a été mis en examen pour tentative d'homicide volontaire mais nie l'avoir poussée.

Un appel au secours peu avant la chute

Peu avant minuit, dans la nuit de dimanche à lundi, une femme de 49 ans appelle les gendarmes au secours. Elle leur indique qu'elle vient d'être battue par son ex-conjoint. Une patrouille est rapidement envoyée sur place. Mais en arrivant devant l'immeuble, les gendarmes découvrent la femme gisant au sol.

La victime, qui a fait une chute depuis le deuxième étage, est inanimée et a le visage ensanglanté - elle a percuté une jardinière en béton pendant sa chute de 7 mètres. Elle est gravement blessée à la tête et au dos. Plongée dans un coma artificiel, elle risque de graves séquelles, notamment une paralysie.

Un suspect en état d'ébriété

Son ancien conjoint, un Toulousain de 47 ans, est retrouvé à l'arrière de l'immeuble. En état d'ébriété, il admet s'être disputé avec la victime, mais il affirme ne pas savoir comment elle s'est retrouvée deux étages plus bas.

Les enquêteurs cherchent donc à établir si la victime a été poussée par son ancien compagnon, si elle a chuté accidentellement ou encore si elle s'est elle-même jetée par la fenêtre pour tenter de lui échapper. En attendant, l'homme a été mis en examen pour "tentative d'homicide volontaire" par un juge d'instruction de Bordeaux et écroué à la maison d'arrêt de Gradignan.