Chevaline : Zainab a quitté la France

  • A
  • A
Chevaline : Zainab a quitté la France
L'enquête se concentre désormais en Angleterre@ Max PPP
Partagez sur :

Zainab al-Hilli, rescapée de la tuerie avec sa soeur, a quitté l’hôpital de Grenoble vendredi.

Elle est détient peut-être la clef du mystère de Chevaline. Zainab Al-Hilli, sept ans, grièvement blessée dans la fusillade qui a coûté la vie à quatre personnes dont ses parents et sa grand-mère, a quitté l'hôpital de Grenoble et le territoire français vendredi matin, selon la gendarmerie, entourée d'une délégation britannique. La fillette doit rejoindre un lieu tenu secret. On ne sait pas si elle a pu être entendue au préalable par les enquêteurs sur le drame.

Sortie du coma dimanche

Victime de coups violents à la tête et d'une balle dans l'épaule, Zainab dont le pronostic vital était engagé dans un premier temps, était sortie du coma artificiel dimanche. Placée sous sédatifs, la fillette restait alors "inaudible" selon les termes du procureur d'Annecy, Eric Maillaud et devait être entendue quand son état le permettrait. Les enquêteurs espéraient malgré tout entendre rapidement la fillette, dont l'audition devra être menée par des experts habitués à recueillir la parole des enfants.

Le seul témoin oculaire

Témoin clef malgré son drame personnel, elle est la seule à avoir vu le ou les assaillants tuer les trois membres de sa famille et un cycliste français, qui ont tous reçu deux balles dans la tête, et à pouvoir donner leur nombre et leur description. Les auditions de sa sœur Zeena, 4 ans, restée cachée pendant la fusillade parmi les bagages aux pieds de sa mère, ont seulement permis de confirmer qu'elle était en voiture avec son "papa", sa "maman" et "sa sœur". Elle "a entendu mais n'a rien vu" du drame et a donc été incapable de fournir des éléments utiles à l'enquête.