Chelles : "qu’elle repose en paix"

  • A
  • A
Chelles : "qu’elle repose en paix"
A Chelles, les habitants s'organisent pour les funérailles de la fillette, de sa mère et de son oncle tués par un chauffard, samedi soir, à un arrêt de bus de la ville.@ MAXPPP
Partagez sur :

REPORTAGE - L’émotion est vive à Chelles, en Seine-et-Marne, après le drame de samedi soir.

En Seine-et-Marne, les habitants de Chelles se mobilisent au lendemain du drame qui a coûté la vie à une petite fille de deux ans, sa mère et son oncle. Tous trois ont été tués près d'un abris-bus, fauchés par la voiture d’un homme ivre et qui conduisait sans permis. Le père de la fillette a été également blessé.

Dans la cité des Coudreaux, où la jeune femme a grandi, l'émotion est vive. Une quête a notamment été organisée pour organiser les funérailles d’Alexandra et de sa famille. C’est Attika, une amie de la mère de famille, qui se charge de frapper aux portes. Elle a eu le frère d’Alexandra au téléphone et, raconte-t-elle au micro d’Europe 1, "il était désespéré".

Peu hésitent à donner. Latifa attendait avec impatience qu’Attika passe chez elle. Pour elle, "c’est une chose complètement naturelle" de donner, assure-t-elle à Europe 1. "On connaît ou on ne connaît pas. On donne, c’est tout. Au moins, qu’elle ait une belle mort", commente-t-elle.

"Qu’elle repose en paix" :

Après la compassion, c’est la colère qui monte. Latifa espère que le chauffard sera "jugé à sa juste valeur". Car, estime-t-elle, "la justice est vraiment mal faite pour ce genre de personnes-là", ivres et sans permis. Dimanche, le conseiller de Nicolas Sarkozy, Henri Guaino, a estimé que le chauffard méritait la prison à vie.

Pour Attika, l’essentiel est de réunir assez d’argent. Dimanche, elle avait déjà réuni 500 euros. Elle devait continuer à collecter les fonds. Lundi soir, une marche blanche a été organisée dans la ville de Chelles.