Chelles : "on a vu la voiture débouler"

  • A
  • A
Chelles : "on a vu la voiture débouler"
@ MAXPPP
Partagez sur :

TÉMOIGNAGES - Certains habitants ont assisté au drame samedi soir. Ils racontent.

Abdel a tout vu.Il était à côté de l'arrêt de bus lorsqu'une voiture a percuté, samedi vers 19h45, un abri de bus à Chelles, en Seine-et-Marne. Trois personnes ont été tuées, dont une petite fille, et trois autres blessées, dans l'accident.

"On a vu la voiture débouler, elle venait de Montfermeil, beaucoup trop vite", raconte-t-il dimanche matin sur Europe 1. "La voiture était complètement assise sur l'arrêt de bus et quand ils l'ont poussée, c'est là qu'on a vu qu'il y avait une femme en-dessous avec un homme et la petite", ajoute-t-il.

"Le conducteur, lui, était ivre"

Les jeunes du quartier qui étaient autour de l'abribus ont tenté de venir en aide aux blessés, raconte Abdel, "ils pensaient pouvoir sauver les personnes qui étaient en dessous, mais malheureusement personne n'a survécu à part le père", se désole-t-il. "Le conducteur, lui, était ivre. Il ne savait même plus où il habitait. Je lui ai parlé, je lui ai demandé s'il était conscient de ce qu'il venait de faire, mais il n'a pas répondu", poursuit le témoin du drame.

"C'est dramatique, comment ça peut arriver ?"

Les habitants sous le choc

Mounir, était là aussi au moment de l'accident. Dimanche matin, il est revenu sur le lieu du drame, peinant à réaliser ce qui s'est passé. "Moi, j'attends souvent à cet arrêt de bus là. C'est ce bus qui m'emmène à mon lycée", explique le jeune homme. "Et je ne peux pas m'empêcher de me dire : 'et si c'est moi qui avait été à leur place?'".

Dimanche matin, des habitants de Chelles, encore sous le choc de l'accident, sont venus se recueillir sur le lieu du drame. C'est le cas de Frédéric, venu déposer un bouquet de fleurs. "c'est un petit geste pour la famille. J'ai moi aussi une petite fille et ça m'affecte beaucoup", confie-t-il sur Europe 1, ajoutant qu'il "passe par là tous les jours".

"Nous condamnons fermement cet acte irresponsable, qui a fortement marqué les esprits dans notre ville, j'ai vu des visages de mères de famille effrayées sur les lieux de l'accident samedi soir", a témoigné Michel Le Bescond, conseiller municipal à Chelles. "Un dispositif prudentiel a été mis en place au niveau du rond-point où l'accident s'est produit, afin de faire ralentir les véhicules", a-t-il assuré.