Chelles : "il lui a pris sa vie, sa fille"

  • A
  • A
Chelles : "il lui a pris sa vie, sa fille"
Certains habitants de Chelles ont promis de "régler son compte" au chauffard@ MaxPPP
Partagez sur :

TÉMOIGNAGE - Une habitante de Chelles connaissait les victimes. Elle est sous le choc.

L'émotion reste vive à Chelles. Au lendemain du drame qui a coûté la vie à trois personnes, les habitants du quartier où a eu lieu l'accident ont rendu hommage aux victimes. Tout le monde connaissait la mère de 28 ans et sa fille âgée de trois ans. La famille, elle, a trouvé refuge chez des amis.

"Ses frères sont en état de choc", raconte une habitante du quartier, très émue, au micro d'Europe 1. "Elle n’avait plus de parents, malheureusement depuis très longtemps. Elle avait refait sa vie", poursuit-elle. "Et puis voilà, il y a quelqu’un qui arrive et qui avec l’alcool lui prend sa vie. Il lui a pris sa vie, il lui a pris sa petite. Il n’y a plus de vie. Il n’y a plus rien".

"Il n'y a plus de vie" :

Très énervés, plusieurs riverains ont menacé de retrouver le conducteur et de lui "régler son compte". L’homme, un maçon de 44 ans, est connu pour boire beaucoup d’alcool. Il en achetait tous les deux jours à Saïd Sebah, qui tient une épicerie à quelques mètres de l’accident.

"Il prend toujours une bouteille de whisky Label 5", précise le commerçant. "Parfois le matin, il vient prendre une bouteille avant d’aller travailler. J’ouvre la boutique à 7h30 et il m’attend. Après je ne sais pas ce qu’il fait".

Samedi soir, plus de quatre heures après les faits, alors qu'il était en cellule de dégrisement, l’homme avait encore un taux d’alcoolémie plus de 5 fois supérieur à la norme légale. Il encourt 20 ans de réclusion.