Chelles : Guaino prône la fermeté

  • A
  • A
Chelles : Guaino prône la fermeté
Henri Guaino estime que le chauffard "s'est mis en situation de tuer délibérément".@ Maxppp
Partagez sur :

REACTIONS - Selon le conseiller de Nicolas Sarkozy, l'automobiliste mérite la prison à vie.

Le drame de Chelles prend une dimension politique. Samedi soir, un automobiliste a percuté un abri de bus, tuant trois personnes, dont une mère et sa fille âgée de trois ans. Le conducteur était ivre et conduisait sans permis.

Dimanche, Henri Guaino a estimé que le chauffard méritait la prison à vie. "S'il est avéré qu'il conduisait sans permis et en état d'ivresse, et qu'en plus il avait récidivé dans ce domaine, je crois que cet homme est un criminel qui ne devrait jamais sortir de prison de toute sa vie", a lancé le conseiller spécial de Nicolas Sarkozy sur Canal+. Jamais ? "Jamais !", a-t-il insisté.

"Un effroyable drame"

"Ce qu'il a fait en fauchant ces vies innocentes est quelque chose d'insupportable, il s'est mis en situation de tuer délibérément, je trouve qu'on ne doit avoir aucune espèce d'indulgence vis-à-vis de ce genre de comportement et de crime", a encore estimé le conseiller du chef de l'Etat.

Sur son compte twitter, Ségolène Royal parle quant à elle d’un "effroyable drame de l'alcool". "Un récidiviste qui aurait dû avoir sa voiture confisquée", écrit aussi la présidente de la région Poitou-Charentes.

1,24g/l de sang

Le taux d'alcoolémie relevé sur cet homme de 44 ans, toujours gardé à vue dimanche, était de 1,24 g/l de sang vers 00h30, soit environ cinq heures après l'accident.

Le fait de provoquer un accident mortel constitue un homicide involontaire passible de trois ans d'emprisonnement et de 45.000 euros d'amende. Les peines sont portées à sept ans d'emprisonnement et à 100.000 euros d'amende lorsque le délit a été commis avec au moins deux circonstances aggravantes.