Cheb Mami reste en prison

  • A
  • A
Cheb Mami reste en prison
Partagez sur :

En prison depuis 2009 pour "violences", sa demande de libération conditionnelle a été rejetée.

Cheb Mami devra encore rester en prison. Le chanteur avait été condamné le 3 juillet 2009 pour "violences" avec circonstances aggravantes. En 2005, il avait voulu faire avorter de force Camille, une photographe avec qui il avait une liaison.

Une libération conditionnelle rejetée

Cheb Mami avait été condamné à cinq ans de prison. Il avait récemment fait une demande de libération conditionnelle "parentale", pour son fils de deux ans. Le juge d'application des peines de Melun, où le chanteur est incarcéré, lui a mardi refusé cette demande.

Cette demande a été rejetée car "son enfant ne vit pas en France mais en Algérie". Mais selon l’avocat du chanteur, la loi "n'exige pas que l'enfant ait sa résidence en France mais chez le père". Cheb Mami vivait bien avec sa femme et son enfant avant son incarcération. Il a donc indiqué qu’il allait faire appel de cette décision.

Un avortement forcé

En août 2005, Camille, une photographe, accusait le chanteur d’avoir essayer de la faire avorter de force. Durant le procès, elle a raconté avoir été droguée et séquestrée dans une villa à Alger, indiquant que deux femmes et un homme avaient tenté de lui faire un curetage. Elle a finalement donné naissance à une fillette aujourd'hui âgée de quatre ans.

Cheb Mami, après deux ans de fuite en Algérie, avait décidé de se présenter devant la justice. Lors de son procès, le chanteur avait demandé pardon à Camille. "Je regrette tout ce qui s'est passé. Je lui demande pardon, je regrette", avait-il dit en invitant son ex-impresario, aussi impliqué dans l'affaire, à en faire de même. S'il avait reconnu sa responsabilité, le chanteur avait néanmoins affirmé avoir été "piégé" par son entourage.