EXCLU - Charlie Hebdo : le suspect entendu était "en cours de 8h à midi"

  • A
  • A
EXCLU - Charlie Hebdo : le suspect entendu était "en cours de 8h à midi"
@ AFP
Partagez sur :

TEMOIGNAGE E1 – Anis, lycéen de Charleville-Mézières, est un ami de Mourad Hamyd, le plus jeune des suspects, qui s’est rendu mardi à la police.

Il est entendu par les enquêteurs depuis le milieu de la nuit. Le troisième suspect de la tuerie de Charlie Hebdo s'est rendu au commissariat de Charleville-Mézières, dans les Ardennes, mercredi vers 23 heures. C’est là qu’il a été placé en garde à vue.

>> DOSSIER SPÉCIAL - Les dernières infos sur l'attentat de Charlie Hebdo

Il s'agit d'un jeune homme de 18 ans, Mourad Hamyd, scolarisé en terminale S, dans un lycée de la ville. Un suspect qui ne pouvait pas être sur les lieux de l'attentat de Charlie Hebdo, mercredi, à Paris, selon ses camarades de lycée.

>> LIRE AUSSI - Tuerie de Charlie Hebdo : un suspect s'est rendu, deux frères recherchés

>> Europe 1 a pu recueillir le témoignage de l’un d’entre eux.



Charlie Hebdo : le suspect entendu était "en...par Europe1fr

"J’ai d’abord cru que c’était un homonyme". C’est par la presse qu’Anis, jeune lycéen de  Charleville,  a appris que son camarade était suspecté dans l’attaque de l’hebdomadaire satirique. "C’est un article disant que les trois suspects avait été reconnus (identifiés, Ndlr) et que le troisième était Mourad Hamyd, qui est un de mes amis ", raconte-t-il.

>> LIRE AUSSI - Charlie Hebdo : qui sont les deux frères recherchés ?

"Je lui ai envoyé un message parce que j’ai d’abord cru que c’était un homonyme. Il ne comprenait pas, il avait l’air paniqué. Il a envoyé un message à un autre ami à nous pour lui dire qu’il allait à la police avec son père pour tirer les choses au clair ", rapporte le lycéen.

>> LIRE AUSSI - Attentat de Charlie Hebdo : la police lance un appel à témoins

"Paris-Charleville, 300 km, ce n’est pas possible". "Au moment des faits, Mourad Hamyd était justement avec moi. J’ai envoyé un SMS à sept personnes de sa classe et ces personnes m’ont confirmé qu’il était présent en cours de huit heures à midi", poursuit Anis. "A huit heures, on a pris le bus ensemble. Après, je l’ai vu à la pause de 10 heures. A 11h50, on a repris le bus ensemble. Donc, Paris-Charleville, 300 km, ce n’est pas possible", assure-t-il.

>> LIRE AUSSI - Qui sont les douze victimes de l’attentat contre Charlie Hebdo ? 

>> Un numéro vert a été lancé par la police judiciaire de Paris pour recueillir les témoignages des personnes susceptibles d'avoir croisé la route des suspects. Voici le numéro de l'appel à témoins : 08 05 02 17 17