Chambéry : l'aide-soignante mise en examen et écrouée

  • A
  • A
Chambéry : l'aide-soignante mise en examen et écrouée
@ MaxPPP
Partagez sur :

L'aide-soignante de la maison de retraite suspectée d'avoir tué six pensionnaires a été mise en examen.

L’INFO. Elle est soupçonnée d'avoir empoisonné des pensionnaires d'une maison de retraites à Chambéry. Une employée du "Césalet dessous", âgée de 30 ans, a été mise en examen jeudi pour six empoisonnements et trois tentatives. Le parquet de Chambéry a tenu à préciser que les victimes présumées de cette femme "n'étaient pas en fin de vie".  

Une mort brutale. La découverte des agissements présumés de cette femme remonte à la fin du mois de novembre, selon une information de RTL, confirmée par une source proche de l'enquête. Le 27 novembre, l’employée de la maison de retraite aurait administré une substance nuisible à une pensionnaire de 84 ans qui a sombré brutalement dans le coma avant de mourir deux jours plus tard. C'est la direction de l'hôpital qui a signalé les faits au procureur, jugeant troublante la dégradation brutale de l'état de santé de la victime. Les analyses toxicologiques diligentées après le décès de la vieille dame ont révélé dans son organisme la présence de médicaments psychotropes qui ne figuraient pas dans son traitement. 

Des images du "Césalet dessous" tournées par Le Dauphiné Libéré :



Le Césalet Dessouspar ledauphinelib

La suspecte se défend d'avoir voulu tuer. De son côté, "la suspecte reconnaît qu'elle a voulu soulager les souffrances de six personnes qui sont décédées depuis début octobre, elle ne reconnaît pas avoir voulu les tuer", a précisé une source proche de l'enquête, confirmant une information du Parisien. L'employée parle d'un "cocktail médicamenteux" qu'elle aurait administré aux six personnes décédées, qui "pour la plupart" étaient "âgées, voire très âgées", et souffraient "de pathologies lourdes", selon la même source.