Chambéry : "depuis le décès sa maman, Ludivine avait changé"

  • A
  • A
Chambéry : "depuis le décès sa maman, Ludivine avait changé"
@ MaxPPP
Partagez sur :

TEMOIGNAGE E1 - La tante de l'aide-soignante mis en examen pour empoisonnement s'est confiée à Europe 1.

Le choc. "Peut-être qu’elle a pété les plombs suite au décès de sa maman".  La tante de Ludivine Chambet, l’aide-soignante de 30 ans mise en examen jeudi soir à Chambéry est sous le choc. Sa nièce est soupçonnée d’avoir causé la mort par empoisonnement de six pensionnaires d’une maison de retraite de Chambéry depuis le mois d'octobre. "Peut-être que d’avoir vu sa maman souffrir l’a poussée à se dire : je ne vais pas les laisser souffrir comme elle, analyse Claudette. Je ne pensais pas qu’elle pouvait être capable de ça. Est-ce qu’elle l’a fait sans réfléchir.  On ne peut pas savoir. On ne comprend pas".

"On ne comprend pas" :



Chambéry : "Depuis le décès de sa maman, elle...par Europe1fr

Un deuil difficile. La mère de Ludivine Chambet a succombé l’été dernier à une leucémie foudroyante. Un élément qui aurait profondément marqué l’aide soignante, selon ses proches. "Elle était très fusionnelle avec sa maman. Elles se disaient tout et étaient toujours main dans la main. Depuis le décès de sa maman, Ludivine avait changé", assure Claudette au micro d’Europe1. "Je pense qu’elle ne s’en est pas remise".  

"Je perds ma Lulu". Le père de l’aide-soignante est lui aussi sous le choc de la mise en examen de sa fille. "Il dit : j’ai perdu ma femme, maintenant je perds ma Lulu".  La jeune femme a été écrouée jeudi soir.

123, sur le même sujet

L'INFO - Chambéry : l'aide-soignante mise en examen et écrouée

PORTRAIT - L’empoisonneuse de Chambéry "isolée" socialement

TEMOIGNAGE - Chambéry : les victimes étaient "en bonne santé"