Cannes : le chauffard avait bu

  • A
  • A
Cannes : le chauffard avait bu
Le choc a été très violent. Un policier et une jeune femme ont perdu la vie dans l'accident.@ Capture d'écran BFM TV
Partagez sur :

L'homme ayant provoqué la mort d’un policier et d’une femme doit être présenté à un juge. 

Les expertises toxicologiques ont parlé. Le chauffard qui a causé la mort de deux personnes, dont un policier, samedi à Cannes, était sous l’emprise de l’alcool et de stupéfiants, a annoncé dimanche le procureur de Grasse, Jean-Michel Cailliau. Ce conducteur, qui avait plus d’un gramme d’alcool dans le sang, a vu sa garde à vue à l’hôpital prolongée dimanche matin.

Mise à jour. 11h38 : Le chauffard de Cannes devrait être présenté à un juge lundi après-midi. Le procureur de la République de Grasse, Jean-Michel Cailliau, a indiqué à l'AFP qu'il comptait ouvrir une information judiciaire pour homicide involontaire dans la journée. 

>> Cannes : deux morts dont un policier

L’homme, âgé de 27 ans, a en outre "un gros casier" judiciaire. Il venait à peine de récupérer son permis de conduire, retiré après de nombreuses infractions routières. Soigné à l’hôpital pour une mâchoire fracturé, il encourt dix ans de prison de 150.000 euros d’amende.

Un cabriolet loué

Dans la soirée de vendredi à samedi, il avait loué un cabriolet afin de célébrer le mariage à venir d’un proche sur la Croisette de Cannes. Le chauffard roulait extrêmement vite lorsqu’il a percuté une voiture de police, comme l’attestent les images d’une caméra vidéo. A bord du cabriolet de location se trouvaient trois passagers. Un ami du conducteur, âgé de 25 ans, était assis place à l’avant. Deux employées de l’hôtel Martinez dont les jeunes hommes avaient fait la rencontre se trouvaient à l’arrière du véhicule.

D’après un enquêteur de la police de Nice, le chauffard aurait pu chercher à "impressionner les filles" en roulant vite. C’est sur une voie rapide de Cannes que la décapotable est d’abord repérée, lorsqu’elle coupe la route à un premier véhicule de police. La voiture est alors signalée aux véhicules de police en patrouille.

Un choc effroyable

Vers 3 heures du matin, une autre voiture de police circule sur la voie rapide, gyrophare allumé. Deux voitures s’arrêtent pour la laisser passer, puis la décapotable déboule, "comme une fusée", roulant en sens interdit. Le choc est effroyable. La voiture des deux policiers fait plusieurs tonneaux et le passager décède. L’agent au volant est quant à lui éjecté et grièvement blessé.

Dans la décapotable, l’une des deux jeunes femmes, âgée de 22 ans, a pu être extraite mais elle a succombé à ses blessures à l’hôpital. Son amie, elle, s’en est sortie miraculeusement, seulement légèrement blessée. L’autre passager de la voiture a été blessé, mais son pronostic vital n’est pas engagé.

Quant au conducteur, il a tenté de s’enfuir, à pied, après l’accident, mais a vite été interpellé par une autre patrouille de police. Aux policiers, il a affirmé n’avoir bu que "deux vodkas". Les examens toxicologiques ne semblent pas lui donner raison.