Candeloro : "nous étions impuissants" face aux flammes

  • A
  • A
Partagez sur :

L'ancien patineur artistique participait à "Dropped". L'équipe de l'émission de télé-réalité est endeuillée par la mort lundi de huit membres de l'équipe, dont trois participants.

L'heure est au deuil et aux questions après l'accident d'hélicoptères qui a coûté la vie à dix personnes lundi en Argentine. Huit Français, dont les sportifs de haut niveau Camille Muffat, Alexis Vastine et Florence Arthaud sont morts dans le crash. Ils participaient, comme l'ancien patineur artistique Philippe Candeloro, à une émission de télé-réalité intitulée Dropped. Le champion olympique se trouvait tout près du lieu de l'accident et faisait partie des premiers arrivés sur les lieux du drame.

>> Retrouvez l'intégrale de l'interview de Philippe Candeloro et Alain Bernard dans Europe Soir à 18h30

"On a vu de la fumée dans les airs". Profondément affecté par la disparition des huit passagers et des deux pilotes d'hélicoptères , Philippe Candeloro tient à transmettre toute sa sympathie aux proches des victimes. Il raconte n'avoir pas "pu voir la collision des deux hélicoptères". L'ancien champion olympique se trouvait encore au sol, à bord d'un véhicule, d'où il "les a vus décoller. Ils ont fait une première boucle et au bout de quelques secondes, j'ai entendu un gros 'clash'", explique-t-il à Europe 1.

Philippe Candeloro dit avoir immédiatement tourné la tête et s'est "aperçu que les deux hélicos manquaient" dans le ciel. "On a vu de la fumée s'évaporer dans les airs", déclare-t-il. La réaction de l'équipe restée au sol a été immédiate : "On a tout lâché et on a demandé au chauffeur (du véhicule dans lequel il se trouvait) de partir en direction de la fumée. On devait être à un kilomètre à vol d'oiseau."

Impuissant face aux flammes. Arrivé sur place quelques minutes plus tard, Philippe Candeloro décrit des "images qui vont rester gravées dans nos mémoires". L'ancien patineur raconte que l'équipe "était impuissante" face aux carcasses en flamme : "Nous n'avions pas d'eau, nous n'avions rien. Nous espérions trouver des gens et leur porter secours." Il se souvient d'un sentiment de panique : "Nous voulions rentrer dans les broussailles pour essayer de leur porter secours".

Le sportif français assure que la police et les secours sont très rapidement arrivés sur les lieux du drame, tout comme les médecins de la production. "Ils ont voulu nous prendre en charge, mais nous étions préoccupés par l'envie de porter secours".

Philippe Candeloro et Alain Bernard se confient après le crash en Argentine :



Alain Bernard : "Cet accident n'a pas de sens...par Europe1fr

>> LIRE AUSSI - Alain Bernard : "Il n'y a rien à redire" sur la sécurité du tournage

>> LIRE AUSSI - "On veut savoir"

>> VOIR AUSSI - Les images du drame

>> LIRE AUSSI - Le sport français en deuil après le crash en Argentine

>> LIRE AUSSI - Dropped, un jeu d'aventures qui devait être diffusé cet été