Cadavre de Millas : la fin du mystère

  • A
  • A
Cadavre de Millas : la fin du mystère
Les corps des deux victimes avaient été découverts emballés dans des bâches et des tapis.@ MAXPPP
Partagez sur :

Après un an d'enquête, les cadavres découverts dans des tapis s'avèrent être un père et son fils.

Le voile se lève sur la mystérieuse affaire des cadavres de Millas, dans les Pyrénées-Orientales. Après douze mois d'enquête, les corps des deux inconnus découverts enveloppés dans des tapis ont été identifiés. Il s'agit d'un père de famille et de son fils. Les deux victimes, toutes deux de nationalité allemande auraient été victimes d'un règlement de comptes familial.

Le meurtrier présumé a été arrêté, il se trouve en effet être le fils et frère des deux victimes. L'auteur présumé des faits, interpellé le mois dernier à Francfort, a été écroué. Un différent d'origine financier, qui porterait sur une somme de 100.000 euros, serait à l'origine du crime.

Des premiers mois d'enquête infructueux

Les faits remontent au 25 novembre 2010. Deux cadavres sont découverts empaquetés dans des tapis, à Millas, près de Perpignan. Les deux victimes ont été tuées avec des pistolets 7,65. Une douille a été retrouvée sur les lieux.

S'en suivent de long mois d'investigations minutieuses, mais peu fructueuses. Des tests ADN permettent toutefois d'apprendre que les victimes sont un père et son fils. Une reconstitution faciale est également réalisée, mais les signalements lancés en France ne donnent aucun résultat.

L'analyse des vêtements orientent l'enquête

Au début de l'année, des analyses de textiles et d'étiquettes orientent finalement l'enquête vers la piste allemande. Les gendarmes de la section de recherches de Montpellier découvrent en effet que les vêtements et les sous-vêtements ont été achetés en Allemagne. Même chose pour les tapis, serviettes et draps dans lesquels les corps étaient emballés.

Parallèlement à ces analyses, le frère et le fils des deux victimes se décide à signaler tardivement leur disparition.

L'étrange déplacement du frère et du fils des victimes

A la fin de l'été, l'enquête fait un bon en avant. Les enquêteurs de Montpellier et ceux de la police criminelle allemande découvrent que le fils et le frère des victimes a fait un séjour en Espagne, au moment de la découverte  des corps.

Le présumé meurtrier est finalement interpellé fin octobre, à son domicile, où les enquêteurs découvrent un chien mort, tué par balles. Pour éviter d'attirer les soupçons, l'homme est soupçonné d'avoir transporté les corps en France et de les avoir déposés par hasard à Millas.