Cadavre dans un congélateur en Guyane : un jeune couple mis en examen

  • A
  • A
Cadavre dans un congélateur en Guyane : un jeune couple mis en examen
@ AFP
Partagez sur :

Des restes humains avaient été trouvés par les gendarmes au domicile de ce couple, lundi soir. Le jeune homme a reconnu être l'auteur du meurtre. 

Le jeune couple de Guyane, chez qui les gendarmes avaient retrouvé lundi soir un cadavre dans un congélateur, a été mis en examen mercredi soir à l'issue de 2 jours de garde à vue. Le jeune homme de 22 ans, qui avait été, par le passé, employé communal pendant quelques mois, a été mis en examen pour "meurtre" avant d'être placé en détention provisoire, selon le procureur de la République de Cayenne, Eric Vaillant. 

Sa compagne, une jeune femme, âgée de 17 ans, lycéenne au sein de l'établissement Melkior Garré de Cayenne a été mise en examen pour "recel de cadavre". Une telle infraction "étant punie de deux ans d'emprisonnement et la mise en examen étant mineure, des réquisitions de détention provisoire n'étaient pas possibles", a indiqué le procureur de la République, précisant qu'elle "était placée sous contrôle judiciaire avec accueil dans un foyer".

Des restes datant de 4 à 5 mois. Lundi soir, agissant sur un renseignement, les gendarmes de la compagnie de Matoury (15 km de Cayenne) avaient pénétré au domicile du jeune couple à Roura (30 km de Cayenne) et découvert dans un congélateur des restes humains "de quatre à cinq mois, en état de décomposition très avancé", selon une source proche de l'enquête. Le jeune homme de 22 ans avait très rapidement déclaré être l'auteur du meurtre, selon une source proche de l'enquête.

Mardi en cours de journée, l'enquête avait identifié la victime comme étant "un homme de 23 ans né en Haïti" selon le parquet. De source proche de l'enquête, les circonstances du crime pourraient être une rivalité amoureuse entre le meurtrier présumé et la victime, voire une dispute du couple au cours de laquelle l'homme de 23 ans né en Haïti aurait tenté de s'interposer avant d'être pris à partie par le mis en cause.