Cadavre caché à Rouen : le SDF mis en examen

  • A
  • A
Cadavre caché à Rouen : le SDF mis en examen
@ MAXPPP
Partagez sur :

ROUEN - Le SDF a avoué avoir trouvé le corps d'une retraitée, caché son cadavre, et squatté son appartement. La piste criminelle a été écartée par l'autopsie.

Le SDF de l'agglomération rouennaise interpellé au domicile d'une retraitée dont il avait caché le cadavre a été mis en examen et placé en détention, a-t-on appris mercredi de source judiciaire. L'homme, un artiste-peintre démuni âgé de 55 ans, a été mis en examen mardi soir pour "atteinte à la dignité d'un cadavre", "vol de voiture" et "violation de domicile".

>> LIRE AUSSI - Un SDF cache un cadavre pour squatter son appartement

"Un débat aura lieu lundi avec le juge des libertés pour déterminer s'il doit ou non être maintenu en détention", a indiqué le procureur-adjoint de Rouen, Jean-Claude Belot. Selon lui, Alain L., qui vivait dans un hangar au sud-est de Rouen, risquait en correctionnelle une peine maximum de trois ans de prison.

Le SDF avait découvert il y a environ trois semaines le corps de Claudine M., 65 ans, portée disparue depuis le 11 novembre. Cette femme avait mis fin à ses jours dans son véhicule, le long de la Seine à Amfreville-la-Mivoie. D'abord intéressé par la voiture, Alain L. s'était débarrassé du corps en allant l'ensevelir au Val-de-la-Haye, dans la forêt de Roumare, au sud-ouest de Rouen.

Selon le quotidien Paris-Normandie, il aurait décidé ensuite de squatter l'appartement de la défunte au Grand Quevilly. C'est à cet endroit qu'il a été interpellé dimanche, après que le fils de la retraitée a prévenu la police. Lundi, il avait mené les enquêteurs sur les lieux où il avait caché le cadavre. Une autopsie a conclu à l'absence de mort violente, écartant ainsi la thèse criminelle.