Bygmalion : Bastien Millot "a été tenu à l'écart"

  • A
  • A
Bygmalion : Bastien Millot "a été tenu à l'écart"
@ Maxppp
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - L’avocate de Bastien Millot, un des fondateurs de Bygmalion, mis en examen mercredi, était l’invité d’Europe 1 jeudi.

Bastien Millot, cofondateur avec Guy Alvès de la société Bygmalion, a été mis en examen mercredi dans l’affaire Bygmalion, un système de fausses factures mis en place entre la société d'événementiels et l’UMP lors de la campagne présidentielle de 2012. Florence Rault, l’avocate de Bastien Millot était l’invité d’Europe 1 jeudi. Pour elle, son client "a été tenu à l'écart" et "il n'a pas participé à cette campagne".>> LIRE AUSSI - Bygmalion : deux ex-cadres de l'UMP mis en garde à vue.

"M. Millot n'était absolument pas informé". Pour Florence Rault, Bastien Millot "n'était absolument pas informé" de l'existence d'un tel système. Elle reconnaît cependant qu'"il s'est sans doute passé des choses" avant de préciser : "Il va falloir démêler tout ça".  

Mais qui est coupable ? Bastien Millot a pointé du doigt mercredi certains responsables politiques de la campagne qui "essaient de se draper dans la posture d'une victime alors même qu'ils le font sans doute un peu grossièrement et un peu rapidement". L'avocate refuse de se prononcer sur des noms : "l'instruction est en cours". "Le moment venu, nous apporterons toute la lumière qu'il convient pour démontrer l'innocence de mon client, le fait qu'il a été mis à l'écart de tout ce qui concerne la campagne du candidat Sarkozy", prévient-elle. 

Bastien Millot n'a "pas peur". Florence Rault souligne que "M. Millot ne redoute rien". "Il est parfaitement au clair avec tout ce qui a été dit, ce qu'il sait qu'il a fait ou non. Je ne vois pas de quoi il pourrait avoir peur".Bastien Millot, au même titre que Guy Alvès, l'autre fondateur de Bygmalion, a été mis en examen mercredi pour complicité de faux et d'usage de faux. Franck Attal, ex-patron d'Event and Cie, filiale événementielle de Bygmalion, a pour sa part été mis en examen pour "faux et usage de faux".>> LIRE AUSSI - Bygmalion : trois ex-dirigeants mis en examen