Buraliste tuée : un suspect écroué

  • A
  • A
Buraliste tuée : un suspect écroué
Le suspect écroué, confondu par son ADN, a été écroué. Il nie les faits.@ MaxPPP David Crespin
Partagez sur :

L’homme interrogé à Montpellier a reconnu les faits avant de revenir sur ses aveux.

L’enquête progresse après le meurtre d’une buraliste à Montpellier le 10 août dernier. Un homme de 26 ans vient d'être mis en examen pour homicide volontaire et incarcéré, six mois après la mort d'une jeune femme de 21 ans à Montpellier, tuée de huit coups de couteau. Elle travaillait ce jour-là dans le bureau de tabac tenu habituellement par sa mère.

Placé en garde à vue vendredi, le suspect a reconnu les faits avant de revenir sur ses aveux lors de son interrogatoire devant le magistrat instructeur. "De nationalité marocaine, entré en France en mars 2009 et en situation irrégulière depuis", cet homme sans profession, qui avait l'habitude de fréquenter ce commerce situé dans un quartier tranquille et résidentiel du nord de Montpellier, n'avait aucun antécédent judiciaire, a indiqué le procureur de la République de Montpellier, Brice Robin.

Tuée de huit coups de couteau

Le suspect a été confondu grâce à plusieurs éléments : le sang de la victime et son ADN ont été retrouvés sur sa casquette, récupérée à une centaine de mètres du commerce dans un conteneur. ADN qui a également été retrouvé sur l'étiquette adhésive collée sur la bouche de la victime, de même que sur un jeu de grattage.

L'homme avait par ailleurs laissé ses empreintes digitales sur "deux tickets de loto qu'il avait remplis en attendant que les clients soient servis, avant qu'il ne demande la caisse sous la menace de son arme". La buraliste lui avait alors donné les 130 euros qu'elle contenait, mais "comme elle s'était mise à hurler, il a voulu la faire taire en lui donnant ces coups de couteau et enfin, comme elle continuait à crier, en lui collant cette étiquette sur la bouche", a raconté Brice Robin.

Un client régulier du bureau de tabac

C'est la famille de la jeune femme qui a mis les enquêteurs du SRPJ de Montpellier sur la piste du suspect. Client régulier du bureau de tabac, il ne s'était plus montré depuis les faits, avant de revenir début 2011, ce qui a permis de l'identifier et de l'interpeller. L'homme a indiqué avoir jeté son couteau dans une rivière. Des recherches sont en cours pour le retrouver.