Brésil : un mannequin de 28 ans meurt après une injection antirides

  • A
  • A
Brésil : un mannequin de 28 ans meurt après une injection antirides
Une femme brésilienne se fait une opération de chirurgie esthétique. (Illustration)@ ANTONIO SCORZA / AFP
Partagez sur :

La jeune femme était finaliste d'un concours de beauté. Elle est décédée d'une crise cardiaque.

Un mannequin brésilien de 28 ans est décédé d'une crise cardiaque après une injection de produit pour combler les rides. Cette intervention esthétique a été réalisée par un médecin qui n'avait pas de spécialisation, ont affirmé jeudi l'organisateur d'une concours de beauté et des médias locaux.

Raquel dos Santos, finaliste du concours "Musa de Brasil" (muse du Brésil), est décédée dans la nuit de lundi à mardi Niteroi, commune proche de Rio, selon le site du concours de beauté Musadobrasil qui a confirmé le décès.

Le médecin se défend. Le médecin responsable de l'intervention, Wagner Moraes, a lui déclaré que la victime était une "bombe à retardement" car elle prenait des anabolisants pour chevaux et fumait énormément, dans un entretien au quotidien O Globo. "Elle mentait, niait l'usage de médicaments pour animaux. Elle était une bombe a retardement et je ne le savais pas. En plus, selon sa propre mère, elle fumait trois paquets de cigarettes par jour depuis 10 ans. L'autopsie prouvera que je suis innocent", a-t-il assuré. "En deux ans, j'ai réalisé cette intervention sur quelque 2.000 femmes et je n'ai jamais eu de problème, si ce n'est de les rendre plus belles", s'est défendu le docteur. 

L'ordre des médecins de Rio a indiqué que le docteur Moreaes "ne détenait pas de diplôme de spécialisation", une condition qui n'est toutefois pas obligatoire pour pratiquer ce type d'acte, selon la presse locale. 
Acide hyaluronique. Selon les premiers résultats, l'autopsie n'a pas révélé un lien avec la consommation de tabac ou l'ingestion de ce type de médicament, indique le site G1. La date de remise du rapport final d'autopsie n'a pas été dévoilée.

Au Brésil, où le culte du corps confine parfois à l'obsession, les personnes qui se font réduire les rides du visage recourent généralement à l'acide hyaluronique, une molécule présente dans l'organisme qui agit un peu comme une éponge. Le produit est considéré comme peu allergisant. Les principaux risques sont des effets secondaires classiques : rougeur, hématome, infections liées à l'injection elle-même.