Brésil : 4 Français arrêtés avec 18 kg de cocaïne

  • A
  • A
Brésil : 4 Français arrêtés avec 18 kg de cocaïne
Une valise contenant de la drogue (illustration prétexte).@ MAXPPP
Partagez sur :

Ils ont été interpellés le 6 août à l'aéroport de Salvador de Bahia avec 18 kilos de cocaïne. Un comité de soutien a été mis en place.

L’INFO. Quatre Français, dont deux jeunes gens originaires du Nord, ont été arrêtés au Brésil début août en possession de 18 kilos de cocaïne, a indiqué mardi sur son site La Voix du Nord relayant des infos des médias brésiliens.

Arrêtés à l’aéroport. D’après le quotidien régional, les quatre Français ont été arrêtés le 6 août dernier à l'aéroport de Salvador de Bahia. Ils s’apprêtaient alors à embarquer sur un vol pour Bruxelles, avec une escale à Lisbonne lorsque 18 kilos de cocaïne ont été découverts dans une de leur valise.

"Mules" malgré eux ? Des proches de l'une des personnes interpellées, une jeune fille de 22 ans originaire d'Erquinghem-Lys, près d'Armentières, dans le Nord, sont persuadés que leur amie a été piégée. "Une amie à elle lui a proposé d'aller au Brésil à sa place, gratuitement. Là-bas c'était louche. Elle n'avait pas le droit de prendre des photos", raconte cette proche citée par La Voix. Cette amie est convaincue qu’un autre Nordiste, Julien, s’est lui aussi fait "piéger" mais elle ne répond pas des deux autres Français qu’elle ne connaît pas. Des comités de soutien, notamment via Facebook, sont déjà apparus sur Internet.

"J'ai trop peur pour elle". "Elle a une amie récente qui lui a offert des billets en prétextant que son propre passeport n'était plus valide", a confirmé la mère de cette jeune femme au micro d'Europe 1 mercredi. "Elle est partie avec trois autres personnes qu'elle ne connaissait pas depuis longtemps. Nous pensons qu'elle a été menacée une fois arrivée sur place", a-t-elle poursuivi. "Elle a envoyé des messages à son petit ami disant que ce n'était pas le voyage de rêve qu'elle pensait, qu'on lui avait fait à l'envers et qu'il fallait qu'il efface tous ses e-mails", a précisé la maman, terriblement inquiète : "je ne sais pas dans combien de temps je vais revoir ma fille et j'ai trop peur pour elle".

Une enquête en cours. Alors que le Brésil mène l’enquête, le consulat de France à Recife est en charge du dossier, selon La Voix du Nord.